Accueil > Andrew Kötting
 Andrew Kötting

Andrew Kötting

Nom : Kötting
Prénom : Andrew
Date de naissance : 16 décembre 1959
Âge : 62 ans
Nationalité : Britannique



L'actualité récente de Andrew Kötting




Biographie

Andrew Kötting est né le 16 décembre 1959 dans le Kent. Il fait parti des artistes anglais les plus fascinants. Il est sans doute le seul metteur en scène qui reprenne, l'esprit de curiosité visionnaire et de créativité hybride qui caractérisait Derek Jarman. Défricheur sur le plan formel et novateur en matière d'esthétique, il est, comme l'était Jarman, un artiste qui aime travailler en équipe, réunissant autour de chaque projet un groupe d'individus partageant les mêmes intérêts, ancrant sa production prolifique dans le suivi permanent de la vie de ceux qui lui sont chers.

Il se forme au College Of Art and Design de Ranvensbourne et à la Slade School of Fine Art de Londres, après avoir été bucheron en Scandinavie. Au début des années 1980, parallèlement à la création de plusieurs performances filmées en 16mm, il réalise des courts métrages expérimentaux, couronnés par de nombreux prix et exposés en Europe et en Amérique du Nord dans plusieurs musées, parmi lesquels, la Tate Modern, Tate Britain, l’ICA, le NFT et le Curzon de Soho.

En 1996, sort Gallivant, son premier long métrage, récit d’un voyage de trois mois le long des côtes britanniques que le réalisateur a entrepris avec sa grand-mère, Gladys, et sa fille, Eden, atteinte du très rare syndrome de Joubert. Portrait sensible de ses liens familiaux, mais également de l’Angleterre excentrique des années 1990, Gallivant remporte à sa sortie un joli succès, obtenant notamment les prix du Meilleur Réalisateur du Channel 4/Edinburgh Film Festival et le Premier Prix du Golden Ribbon à Rimini (Italie).

En 2001, Andrew Kötting réalise son deuxième long métrage, Cette sale terre (This Filthy Earth), adapté de La terre de Zola. Il aura sa Première au Festival international du film d’Edinburgh et reçoit le Digital Prize au Festival international du film d’Hambourg, en Allemagne.

Ne s’étant jamais éloigné de la performance et des autres médias, il achève en 2002 le projet Mapping Perception inspiré par sa fille Eden, où se mêlent cinéma, art et science.

Ses œuvres ont fait l’objet de plusieurs rétrospectives et expositions, notamment au Festival International du Film de la Rochelle, au Curzon Soho de Londres en 2004, au Bristish Council de Shanghai et au Centre Pompidou à Paris en 2007.

En 2009 Andrew Kötting réalise Ivul. L'extraordinaire histoire du jeune Alex, qui, banni par son père excentrique, escalade la maison jusqu’au toit et jure de ne plus jamais remettre un pied sur terre.

Les films réalisés :