Accueil > Anjelica Huston
 Anjelica Huston

Anjelica Huston

Nom : Huston
Prénom : Anjelica
Date de naissance : 8 juillet 1951
Âge : 69 ans
Nationalité : Américain



L'actualité récente de Anjelica Huston

Angelica Huston dans I'm With a Cancer.

Angelica Huston dans I'm With a Cancer.
Le 24 février 2010 à 18h02


Eclipse : Casting

Eclipse : Casting
Le 28 août 2009 à 10h25





Biographie

Anjelica Huston est née le 8 juillet 1951 à Santa Monica en Californie. Elle passe son enfance dans le comté de Galway, en Irlande, où son père (le réalisateur John Huston) possédait un manoir, ainsi qu'en France. Elle débute sa scolarité dans une institution religieuse, puis entre au Lycée Français de Londres, qu'elle déserte à l'âge de 15 ans. Son père lui propose alors de tenir la vedette de Promenade avec l'amour et la mort, mais l'expérience, trop précoce, s'avère peu satisfaisante.

Après une brève apparition dans le Hamlet de Tony Richardson, la jeune femme, aidée par un physique filiforme, démarre une carrière de mannequin, ce qui lui donne l'occasion de travailler pour des photographes aussi renommés que Richard Avedon et Helmut Newton.

Elle revient finalement au cinéma vers la fin des années 70, et la comédie noire L'honneur des Prizzi, à nouveau tournée sous la houlette de son père, lui permet de connaître le succès critique comme populaire au milieu des années 80. Sa personnalité d'actrice s'affirmera dès lors dans des rôles importants, comme celui de la journaliste de Jardins de pierre.

A l'aise dans le registre dramatique comme dans la comédie sophistiquée, Anjelica Huston sera particulièrement brillante dans Les arnaqueurs, où elle campe la mère possessive d'un petit malfrat, mais surtout dans les deux épisodes de la version cinéma de La famille Addams. Composant une Morticia plus vraie que nature, elle est éblouissante de cynisme, de morgue et de charme entremêlés.

En 1996, Anjelica Huston saute le pas de la réalisation avec Bastard Out of Carolina, présenté au Festival de Cannes mais qui ne connaîtra quasiment aucune distribution dans le monde pour cause de sujets sensibles : le viol et l'inceste. Revenue à l'écran après deux ans de silence, elle est quasiment méconnaissable dans le rôle de la mère du personnage joué par Vincent Gallo dans Buffalo '66, sorte de mère indigne plus préoccupée par les résultats de son équipe de football fétiche que par le devenir de son rejeton.

Belle-mère acariâtre dans A tout jamais, on la revoit ensuite dans La famille Tenenbaum et La vie aquatique.

Les films réalisés :


Filmographie sélective :