Accueil > Luc Dardenne
 Luc Dardenne

Luc Dardenne

Nom : Dardenne
Prénom : Luc
Date de naissance : 21 mars 1951
Âge : 68 ans
Nationalité : Belge



L'actualité récente de Luc Dardenne

Biographie

Luc Dardenne est né à Engis, en Belgique, le 21 avril 1951. Comédien de formation, il débute comme assistant du metteur en scène Armand Gatti de 1972 à 1973, sur les expériences théâtrales "La colonne Durutti" et "L'arche d'Adelin". En 1975, il fonde avec son frère Jean-Pierre (né quant à lui le 10 mars 1954 à Awirs, et licencié de philosophie), la maison de production Dérives, qui devient, en 1981, Films Dérives Productions. En 1982, Luc est le premier assistant réalisateur de Gatti sur le film Nous étions tous des noms d'arbres, tandis que Dérives produit, bon an, mal an, son lot de documentaires.

Plus de soixante à ce jour, dont plusieurs signés de Luc Dardenne et Jean-Pierre. En 1987, les deux frères réalisent leur première fiction, Falsch, avec Bruno Crémer. L'adaptation d'une pièce de René Kalisky prenant pour sujet l'Holocauste et les rapports entre les juifs d'Allemagne, et le sentiment de culpabilité qui a lié victimes et bourreaux. Le film, qui fait pourtant œuvre de mémoire, ne rencontre pourtant que peu d'écho, et voit les velléités de mise en scène de la fratrie mises en veilleuse pendant quatre ans, avant Je pense à vous, en 1991, qui prend cette fois pour cadre la crise de la sidérurgie dans la région wallonne, et avec Robin Renucci dans le rôle d'un ouvrier au chômage. Le film restera à nouveau inédit en France.

Un an auparavant, dès 1990, Luc Dardenne prend en charge un atelier d'écriture scénaristique à l'université libre de Bruxelles, tandis que Jean-Pierre est, de puis 1994, responsable d'un atelier de ppratique audiovisuelle au sein de la section Arts et Sciences de la Communication de l'Université de Liège. En 1997 sort La promesse, le troisième long métrage des frères Dardenne, nouvelle plongée en apnée au cœur de la réalité sociale, plutôt encrassée, de la Belgique contemporaine, avec pour décor une petite entreprise familiale et le travail au noir d'immigrés clandestins. L'écho critique et public du film est très important, confortant les frères Dardenne dans la position des cinéastes belges les plus éminents de leur génération. pour preuve, Rosetta, qui a obtenu la distinction suprême, la Palme d'or, au Festival de Cannes 1999. La croisette, qui leur réserve un acceuil chaleureux : chacun de leurs films a été sélectionné à Cannes : Le silence de Lorna, Le fils, L'enfant (palme d'or 2005).

Les films réalisés :