Accueil > Peter Hyams
 Peter Hyams

Peter Hyams

Nom : Hyams
Prénom : Peter
Date de naissance : 26 juillet 1943
Âge : 80 ans
Nationalité : Américain



L'actualité récente de Peter Hyams




Biographie

Fils d'un attaché de presse de Broadway, petit-fils du producteur et impresario de théâtre Sol Hurok, Peter Hyams est né à New York le 26 juillet 1943. Diplômé de la High School of Music and Arts de la ville, il s'inscrit au Hunter College puis à l'Université de Syracuse, où il s'illustre dans ces mêmes domaines. Avant de débuter à Hollywood en 1970 en vendant son scénario T.R. Baskin, Hyams est un temps journaliste et présentateur pour WCBS News à New York, et couvre la guerre du Vietnam pour CBS Network, réalisant un documentaire sur les conditions de vie en temps de conflit armé. Suite au succès de T.R. Baskin, mis en scène par Herbert Ross, Peter Hyams reçoit de très nombreuses propositions, qui l'amènent à écrire et à réaliser deux téléfilms, "The Rolling Man" et "Goodnight My Love". Il réalise finalement son premier film en 1974, Les casseurs de gang, parodie des films qui faisaient alors l'apologie de la police. L'ingénieux et très troublant Capricorn One sera son premier succès commercial, dans lequel la Nasa reconstituait en studio un pseudo débarquement sur Mars. Autre film de science-fiction qui fait définitivement remarquer Hyams : Outland, sorte de transposition cosmique du Train sifflera trois fois, où Sean Connery, shérif d'une base spatiale, mènait une enquête autour des morts mystérieuses des ouvriers d'une mine. Privilégiant toujours, en dépit de ses sujets, l'humain au technique, Peter Hyams réalise en 1983 un film très remarqué, mais un échec commercial au final, qui aborde le problème de la justice et de l'auto-défense, La nuit des juges, consacrant alors Michael Douglas comme l'un des jeunes acteurs américains les plus prometteurs. Reprenant la science-fiction comme genre privilégié, Hyams réalise 2010, une suite à 2001, l'odyssée de l'espace, puis s'attache, avec Deux flics à Chicago, aux aventures d'un duo de flics, l'un blanc, l'autre noir. Le parfait buddy-movie et le souci pour le réalisateur de se diversifier de plus en plus, tout en restant dans le cinéma de genre. Presidio sera ainsi une sorte de thriller militaire d'une redoutable efficacité, Le seul témoin un film de suspense se déroulant quasi-exclusivement dans un train, Stay Tuned (inédit en France) une satire de la télévision, et TimeCop une assez peu subtile série B de SF avec Jean-Claude Van Damme. Un JCVD que Hyams retrouvera un an plus tard pour le thriller d'aventures Mort subite, très certainement le point le plus bas d'une carrière de réalisateur pourtant démarrée sous les meilleurs auspices. Comme Relic, film d'horreur sur fond de musée hanté par un monstre mangueur d'hommes, n'est pas venu redorer le blason de Peter Hyams. Par la suite, il enchaine les grosses productions : D'Artagnan, La fin des temps.

Les films réalisés :