Accueil > Apocalypto > Secrets de tournage

Apocalypto
Secrets de tournage

Affiche miniature du film Apocalypto Affiche du film Apocalypto
 


53 %   (118 votes)

Donnez votre avis !

Ciné : 10 janvier 2007

Genre : Action.
Nationalité : Américain

Secret de tournage du film Apocalypto

Secret de tournage du film Apocalypto

Jamais 3 sans 4


Retour derrière la caméra pour le prolifique Mel Gibson quatre ans après le succès mondial de La Passion du Christ. Pour sa quatrième réalisation, le cinéaste s’est donc plongé au cœur de la culture Maya. On ne s‘étonnera guère de cette passion pour une culture disparue de la part de cet homme fasciné par les histoires fortes et marquantes à l’instar de Braveheart.Pour Apocalypto, Mel Gibson fit appel au scénariste Farhad Safinie, qui lui rapporta des histoires passionnantes de ses voyages au Yucatan, sur les ruines Mayas. Des anecdotes sui servirent de base au script d’Apocalypto. Les deux hommes ont eu également recours aux servies du docteur Richard D.Hasne, un archéologue de renommé mondiale, spécialité de la civilisation Maya. Il a été recruté à ce titre comme consultant.

Une caméra à grande vitesse

Une fois le scénarisé, restait à trouver un endroit adéquat pour le tournage. L’équipe s’installa donc dans une vaste plantation de cannes à sucre, à environ 45 minutes de la ville de Veracruz. Idéal pour construire de toute pièce une métropole Maya. D’où des retombées économiques appréciables pour les travailleurs locaux. Mel Gibson fit également appel à deux pros dans leurs secteurs. Tout d’abord Dean Smeler, couronné par un Oscar pour Danse avec les loups de Kevin Costner.  Dean Smeler mis au point une caméra à grande vitesse, pour faciliter les prises de vues à travers la jungle. Idéal pour une histoire en perpétuel mouvement. La caméra haute définition Genis de Panavision fut finalement retenue. Autre professionnel recruté par le metteur en scène : Tom Sanders, avec qui Mel Gibson avait déjà travaillé sur son deuxième long, Braveheart.  A nouveau pour Apocalypto, Tom Sanders fut chargé des décors.

Costumes

Restait ensuite le problème des costumes, maquillages et autres coiffures. Un travail qui nécessita une main d’ouvre abondante, d’autant que la civilisation Maya s’est éteinte depuis longtemps et que Mel Gibson veillait à s’approcher au mieux de la réalité historique.e cinéaste eu recourt aux services de la créatrice Mayes Rubera, au maquilleur Vittorio Sodano et au coiffeur et maquilleur Aldo Signoretti. a chef costumière dû même s’entourer de 52 personnes pour venir à bout de sa tâche.ayes Rubeo s’est efforcée d’utiliser des matières premières connues des anciens Mayas. Elle s’est par exemple procurée des tissus à motifs confectionnés par des communautés Mayas modernes telles que celle de San Cristobal de las Casas, dans l’état du Chiapas, ainsi que celle d’Oaxaca, où le coton est toujours tissé à la main.

Par zoom-Cinema.fr le 10 janvier 2007.

Dernières réactions sur Apocalypto

Attention, il est possible que certains commentaires contiennent des révélations sur la fin du film "Apocalypto" ou sur des éléments clés de celui-ci, donc prudence pour ceux qui n'ont pas encore vu Apocalypto.

Soyez le premier à commenter ce film !


       Email

Votre réaction :