Accueil > Bienvenue au gîte > Secrets de tournage

Bienvenue au gîte
Secrets de tournage

Affiche miniature du film Bienvenue au gîte Affiche du film Bienvenue au gîte
 


50 %   (77 votes)

Donnez votre avis !

Ciné : 3 septembre 2003

Genre : Comédie.
Nationalité : Français

Secret de tournage du film Bienvenue au gîte

Secret de tournage du film Bienvenue au gîte

Marina Foïs, alias Caroline dans Bienvenue au gîte de Claude Duty

Une femme d'exception. La blonde mutine, révélée au sein des Robins des Bois (RRRrrrr, Astérix et Obélix : Mission Cléopatre, Serial Lover) a également sû gérer en parallèle une carrière solo assez intéressante, avec divers film : Filles perdues, cheveux gras, Un ticket pour l'espace d'Eric Lartigeau, Casque Bleu de Gérard Jugnot, Bienvenue au gîte aux côtés de Philippe Harel, La tour Montparnasse infernale avec Eric et Ramzy ou encore J'me sens pas belle, comédie romantique en hit clos sympathique et au succès estival inattendu.



Comme Josiane Blasko, le talent de Marina Foïs explose au sien d'une troupe comique : Les Robins des bois, qui se prénommait à ses débuts The Royal Imperial Green Rabit Company . la formation prendra une autre tournure suite à deux rencontres déterminantes : Isabelle Nanty (Tatie Danielle, Astérix et Obélix : Mission Cléopâtre, Le bison, Le fabuleux destin d'Amélie Poulain.
Et surtout Dominique Farrugia (Les Nuls, La cité de la peur, Dominque 1 Yvan 0) qui les engage sur la chaîne Comédie puis Canal Plus.
Tous les téléspectateurs ont encore en mémoire ses prestations hiralantes, notamment en gym : « Gym kilo, Gym kilo, je fais de la gym et je prends des kilos ! ».
Tout un programme !
Avec Maurice Barthélémy (Casablanca Driver, Papa avec Alain Chabt), la jeune actrice est sans doute celle qui a su le mieux s'affranchir du groupe.

Ainsi dès 1996, les propositions affluent en marge de ces contributions aux Robins des Bois.
Des rôles pour le grand écran souvent de simples potaches mais hilarantes.
Citons en tête Filles perdues, cheveux gras, Un ticket pour l'espace d'Etrci Lartigeau.
Casque Bleu de Gérard Jugnot (Boudu, Les choristes, Monsieur Batignole, Les Bronzés).
Bienvenue au gîte aux côtés de Philippe Harel (Extension du domaine de la lutte, Le vélo de Ghislain Lambert, Les randonneurs).
Mais aussi La tour Montparnasse infernale, première excursion cinématographique d'Ertic et ramzy sous la houlette de Charles Nemes.
J'me sens pas belle, comédie romantique en hit clos sympathique et au succès estival inattendu.
Ou encore Astérix et Obélix : Mission Cléôpatre d'Alain Chabat.

Réalisateur qui la dirigera à nouveau avec RRRrrrr. Ce dernier n'est en aucun cas un film aussi hilarant que les aventures du petit gaulois. Le long-métrage pâti d'un scénario laborieux et d'un manque de rythme évident.
Minimisant au passage l'intérêt initial. Reste quelques trouvailles (des gags récurrents) et des répliques bien senties (« Il faut savoir raison garder » « Et toi ta gueule fermer »).
Mais cela ne suffit pas à relever le niveau.

Depuis cet échec au box-office, Marina Foïs poursuit sa route en solitaire alternant avec un goût certain théâtre (Titus Andronicus, La tour de la défense) et cinéma (J'me sens pas belle, mais qui a tué Pamela Rose ?)

H.T

Par zoom-Cinema.fr le 3 septembre 2003.

Dernières réactions sur Bienvenue au gîte

Attention, il est possible que certains commentaires contiennent des révélations sur la fin du film "Bienvenue au gîte" ou sur des éléments clés de celui-ci, donc prudence pour ceux qui n'ont pas encore vu Bienvenue au gîte.

Ce film a 1 commentaire.


       Email

Votre réaction :