Accueil > Bleu d'enfer > Secrets de tournage

Bleu d'enfer
Secrets de tournage

Affiche miniature du film Bleu d'enfer Affiche du film Bleu d'enfer
 


52 %   (134 votes)

Donnez votre avis !

Ciné : 9 août 2006

Genre : Action.
Nationalité : Américain

Secret de tournage du film Bleu d'enfer

Secret de tournage du film Bleu d'enfer

Le cas Alba

Bleu d'enfer à sa sortie en 2006 révéla Jessica Alba. Une sirène à Hollywood ? Pas vraiment, car si les producteurs ont voulu la caser dans la catégorie potiche, ils se sont frottés à la détermination et au caractère bien trempé de la comédienne. La belle est tout sauf une bimbo docile. Dès sa naissance sa mère est surprise de constater que sa fille a les cheveux noirs et la peau mate, alors qu'elle est Danoise. Mais les gênes du papa, un Californien d'ascendense mexicaine ont pris le dessus...Dès 12 ans, elle affiche une détermination sans faille en déclarant son envie de devenir actrice. Après avoir participé à la série Chicago Hope, Jessica Alba affiche son talent dans la sictom Dark Angel, où elle incarne Lax Guever. La série est produite par James Cameron. Gonflée, l'actrice effectue elle-même ses cascades ! Une audace qui n'échappe pas au cinéma. Le monde du septime art ne tarde pas à la courtiser. En quelques années, elle enchaine les rôles de premier plan, de Sin City à l'adaptation du comic Les 4 fantastiques. Preuve de sa détermination, elle refuse de se dénuder pour Sin City. Indéniablement intelligente, elle a choisit de changer de style en jouant dans le drame An invisible sign of my won, où elle incarne une prof de math fêlée, au look de vieille fille.

Cascades

Le coordinateur des cascades Mickey Giacomazzi et le responsable de la sécurité pour la plongée Dan Malone se sont assurés que les acteurs ne se blessent pas durant le tournage. Requins, explosifs, bateaux et armes à feu ont été employés à un moment ou un autre dans ce film et l’instabilité de l’environnement marin a, chaque jour, été un facteur inconnu. Les acteurs principaux ont exécuté la majorité des cascades mais ont laissé les plus dangereuses à trois équipes de cascadeurs. Des plongeurs professionnels étaient également présents en permanence pour la sécurité des comédiens, même quand le tournage n’impliquait pas de requins.

De la petite à la grande Histoire

Si Bleu d'enfer reste une fiction, cette folie de chasse aux trésors sous-marins est bien réelle. Les Bahamas étaient un choix logique pour les décors naturels du film car plus de 500 galions espagnols chargés d’or, de joyaux et de précieuses reliques auraient sombré dans ces eaux entre le 15ème et le 18ème siècle. La majorité n’a jamais été retrouvée. Les côtes sud de New Providence sont également connues pour être un paradis pour requins, des requins de récif plutôt dociles mais aussi des requins tigres plus imprévisibles.

On vous mène en bâteau

Pour filmer l’aventure, plus d’une cinquantaine d’embarcations, du petit Zodiac pneumatique à la grande barge de 40 mètres, ont été mises à la disposition de la production. Le navire principal, le Corinthian, a été équipé d’une grue permettant à la caméra de filmer autant sur que sous l’eau mais aussi sur le pont des autres bateaux. L’autre gros morceau de la flotte de Bleu d'enfer était le Sea Robin, le bateau utilisé par Derek Bates pour la chasse aux trésors et équipé des deux “boîtes aux lettres”, deux grosses souffleuses montées à l’arrière de l’embarcation qui dégagent le sable au fond de l’océan. Un autre bateau servait de caravane aquatique aux acteurs qui pouvaient ainsi se réchauffer dans un jacuzzi entre deux scènes après des heures dans les eaux bahamiennes.

Par Hervé le 24 août 2009.

Dernières réactions sur Bleu d'enfer

Attention, il est possible que certains commentaires contiennent des révélations sur la fin du film "Bleu d'enfer" ou sur des éléments clés de celui-ci, donc prudence pour ceux qui n'ont pas encore vu Bleu d'enfer.

Ce film a 1 commentaire.


       Email

Votre réaction :