Ghost Rider 2 : L'Esprit de vengeance
Critique du film

Affiche miniature du film Ghost Rider 2 : L'Esprit de vengeance Affiche du film Ghost Rider 2 : L'Esprit de vengeance
 


56 %   (108 votes)

Donnez votre avis !

Ciné : 15 février 2012

Genres : Action, Fantastique.
Nationalité : Américain

Le Rider ou le héros maudit Marvel (6 / 10)

Ghost Rider ou le super-héros Marvel maudit jusqu'au bout ? Ne faisant pas parti de la short-list des super-héros indispensables, nous avions eu droit à une première adaptation bon chic bon genre absolument pas dans le ton Marvel. Ce personnage dramatique méritait-il une seconde chance ? C'est ce que le duo de réalisateurs Brian Taylor et Mark Neveldine ont pensé. Et c'est encore pire que le premier essai … mais on salue l'endossement total de ce carnage made in Taylor-Neveldine !

Au départ du commencement, un scénario simpliste à souhait - le diable trop vieux revient pour prendre un corps plus jeune, ce que doit empêcher le ghost rider - qui ne nous emballe pas avec des incohérences de-ci de-là, des ellipses grotesques et des dialogues vides, plats, à croire que les acteurs sont en free-lance tout au long du film.

A cette absurdité narrative, on rajoute les idées dingues et déconcertantes des réalisateurs qui s'en donnent à coeur joie dans cette réalisation au budget pourtant conséquent. Et malgré la responsabilité du projet, ils nous balancent des scènes improbables, en décalage, en délaissent certaines pour d'autres même pas finies, sans parler des décors, magnifiques, mais où aucune explication ou transition logique nous fait passer de l'un à l'autre.

Tout ce déballage de prises de vues, cette suite improbable de scènes sans but nous renvoie à un dédoublement de personnalité, à une bonne vieille schizophrénie, un film à l'image de Tony Blaze aka Ghost Rider. Nicolas Cage nous livre une de ses meilleures performances. Acteur qui n'a peur de rien, il s'accorde au rythme du film avec ses grimaces, sa gestuelle, sans se soucier de son image. C'est le premier point qui nous fait rentrer dans le film et suivre ses états de camé totalement en manque voire possédé à certain moment.

Et l'unification de fin est due à la caméra et au montage séquence du duo Taylor-Neveldine : travelling au ras du sol, grand angle, fish eye, plongée hallucinante, angle basculant tout au long d'une prise, on retrouve ce qui nous a plu dans le diptyque Hyper Tension.

La marque des réalisateurs étant 'ne pas se prendre la tête' et assumer leur travail, on suit ce film de série B aux allures punk grotesques qui va tellement vite qu'on en oublie la débilité du script et qu'on ne réfléchit pas !

Par E.D le 6 juillet 2012.

Dernières réactions sur Ghost Rider 2 : L'Esprit de vengeance

Attention, il est possible que certains commentaires contiennent des révélations sur la fin du film "Ghost Rider 2 : L'Esprit de vengeance" ou sur des éléments clés de celui-ci, donc prudence pour ceux qui n'ont pas encore vu Ghost Rider 2 : L'Esprit de vengeance.

Ce film a 3 commentaires.


       Email

Votre réaction :