Accueil > Le bal des vampires > Secrets de tournage

Le bal des vampires
Secrets de tournage

 


52 %   (86 votes)

Donnez votre avis !

Ciné : 13 février 1968

Genre : Horreur.
Nationalité : Américain

Secret de tournage du film Le bal des vampires

Secret de tournage du film Le bal des vampires

Roman Polanski

Obsédé par son enfance et le ghetto de Varsovie, il en fait des thèmes récurrents dans sa filmographie.
De nombreuses récompenses à son actif : son premier long-métrage, intitulé Le couteau dans l'eau a été nommé à l'Oscar du meilleur film étranger.
Répulsion et Cul-de-sac, obtiennent respectivement un Ours d'argent et Ours d'Or au festival de Berlin.
Sans oublier la Palme d'Or pour le Pianiste et Chinatown, 11 nominations aux Oscars
Seul bémol : une condamnation pour le viol d'une adolescente en 1977, qui l'oblige à s'exiler aux Etats-Unis



Si Roman Polanski est né dans la capitale de la France, il a toutefois passé tout son enfance.
Une tranche de vie qui le marquer à jamais.
Par miracle, il échappe au ghetto de Cracovie. Mais sa maman meurt dans les champs. Et Roman ne reverra son père qu'après la guerre.

Le genre d'épisode qui laisse des traces indélébiles et va nourrir sa carrière de cinéaste.

Passionné par le septième, il intègre l'école de Lodz.
Là il fait ses premières armes et apprend les rudiments et maniements de caméra.

1962, il franchit enfin le pas et réalise son premier long-métrage, intitulé Le couteau dans l'eau.
Un coup de maître, qui permet à Roman Polanski de se faire reconnaître par ses pairs.
Ces derniers le nomme à l'Oscar du meilleur film étranger.
Un début sur les chapeaux de roues donc...

Désormais remarqué par des producteurs anglophones, il s'exile donc en Angleterre, où il mettra en scène trois long-métrages très remarqués : Le bal des Vampires.
Et surtout Répulsion et Cul-de-sac. Deux films à nouveaux très remarqués, qui obtiennent respectivement un Ours d'argent et Ours d'Or au festival de Berlin.

Fort de ces nouveaux succès publics et critiques, Hollywood lui fait un pont d'or.
Il réalise ainsi Rosemary's Baby.

Apogée ensuite avec le formidable Chinatown, et un nouveau record : 11 nominations aux Oscars, 12 ans après Le Couteau dans l'eau.

Les années 80 marque une certaine faiblesse et de nombreuses difficulté pour le cinéaste, condamné pour le viol d'une mineur de 13 ans.
Vivant désormais aux Etats-Unis, il réalise des films mineurs comme La jeune fille et la mort et La neuvième porte avec Johnny Deep (Las Vegas Parano, Pirates des Caraïbes, Charlie et la chocolaterie).

Grand retour en 2002 avec une Palme d'or pour Le pianiste, où il filme un sujet plus que personnel : le ghetto de Varsovie.
L'interprétation d'Adrien Brody (Le village de M. Night Shyalaman, The Jacket) est également remarquable, offrant un long-métrage émouvant.

S'ensuit alors trois ans plus tard une adaptation du best-seller de Charles Dickens, Oliver Twist. L'histoire d'un jeune garçon solitaire, tout comme le fût Roman Polanski.

H.T


Par zoom-Cinema.fr le 1 avril 1968.

Dernières réactions sur Le bal des vampires

Attention, il est possible que certains commentaires contiennent des révélations sur la fin du film "Le bal des vampires" ou sur des éléments clés de celui-ci, donc prudence pour ceux qui n'ont pas encore vu Le bal des vampires.

Soyez le premier à commenter ce film !


       Email

Votre réaction :