Picture Me, le journal vérité d'un top model
Critique du film

Affiche miniature du film Picture Me, le journal vérité d'un top model Affiche du film Picture Me, le journal vérité d'un top model
 


50 %   (9 votes)

Donnez votre avis !

Ciné : 20 octobre 2010

Genre : Documentaire.
Nationalité : Américain

Acheter le DVD de Picture Me, le journal vérité d'un top model Acheter le DVD et les produits dérivés maintenant !

Victime de la mode, tel est son nom de code (7 / 10)

Picture me illustre à merveille l'expression "Le revers de la médaille".

Un documentaire passionnant consacré aux coulisses de la mode, à travers le parcours de Zara Ziff, top-model.

Des séquences sont consacrées aux premiers chèques à multiples zéros qu'elle reçoit avec incrédulité: la caméra fait des aller-retours entre le chèque, en gros plan, et son visage enfantin, tour à tour émerveillé ou choqué.

Mais petit à petit, la chronique de ce quotidien, d'abord une sorte de jeu innocent consistant à filmer l'envers d'un décor féerique, dévoile sa part d'ombre. Anorexie, déracinement de mannequins de plus en plus jeunes, agressions sexuelles, drogue…

Impossible d’ailleurs d’oublier cette scène poignante, filmée à hauteur de visage dans sa baignoire, où l’on voit Sara hoquetter de rage et d'épuisement en racontant une altercation avec un photographe dans les coulisses d'un défilé.

Alors qu'elle le prie de poser son boîtier pendant qu'elle se change, il la mitraille, ne tenant aucun compte de sa demande.

Le sentiment de ne pas exister vraiment, le vertige d'être traitée comme un bel objet à la disposition des autres. Vertigineux.

Par Hervé le 18 octobre 2010.

Dernières réactions sur Picture Me, le journal vérité d'un top model

Attention, il est possible que certains commentaires contiennent des révélations sur la fin du film "Picture Me, le journal vérité d'un top model" ou sur des éléments clés de celui-ci, donc prudence pour ceux qui n'ont pas encore vu Picture Me, le journal vérité d'un top model.

Ce film a 1 commentaire.


       Email

Votre réaction :