Accueil > Se souvenir des belles choses > Secrets de tournage

Se souvenir des belles choses
Secrets de tournage

Affiche miniature du film Se souvenir des belles choses Affiche du film Se souvenir des belles choses
 


50 %   (52 votes)

Donnez votre avis !

Ciné : 9 janvier 2002

Genre : Drame.
Nationalité : Allemand

Secret de tournage du film Se souvenir des belles choses

Secret de tournage du film Se souvenir des belles choses

Bernard Campan, alias Philippe dans Se Souvenir des belles choses de Zabou Breitman

L'affranchit.

Indissociable de ses compères Didier Bourdon (Vive la vie, Les trois frères, Tout doit disparaître, L'extraterrestre, Doggy Bag, Les rois mages, 7 ans de mariage, Fanfan la tulipe, Mercredi folle journée) et Pascal Legitimus (Antilles sur Seine) alias Les Inconnus, avec qui il a connu les sommets de la gloire : La télé des Inconnus, Les trois frères, Le Pari.

Des trois complices, il demeure certainement celui qui a le mieux assuré sa reconversion avec des succès comme Se souvenir des belles choses de Zabou Breitman avec Isabelle Carré (Entre ses mains, Holy Lola), Le coeur des hommes de Marc Esposito avec Gérard Darmon, Jean-Pierre Daroussin et Marc Lavoine. Ou encore combien tu m'aimes de Bertrand Blier avec Gérard Depardieu et Monica Bellucci.



Flash-back. Nous sommes le 4 avril 1958 à Agen. Naissance de Bernard Campan.

Jeune homme, Bernard Campan suit des cours d'art dramatique. Il joue notamment le Cid.
Puis dans les années 80, il fait une rencontre déterminante, celle de Didier Bourdon (Vive la vie, Les trois frères, Tout doit disparaître, L'extraterrestre, Doggy Bag, Les rois mages, 7 ans de mariage, Fanfan la tulipe, Mercredi folle journée) et Pascal Légitimus (Antilles sur Seine) dans un café-théâtre.

Très vite, le courant passe entre les trois hommes, les vannes fusent et c'est donc tout naturellement qu'il se présentent sur la scène du Petit théâtre de Bouvard.

Un véritable tremplin pour l'époque, où passèrent toute une génération de comique comme Pierre Palmade, Muriel Robin, Mimy Mathy ou Michelle Bernier (Le démon de midi).

Fort du succès de l'émission, les producteurs s'appuient sur leur nouvelle popularité pour financer un film intitulé Le téléphone sonne toujours deux fois.
Smaïn, conscient de son potentiel, décide alors de quitter la bande pour se lancer dans une carrière solo et produire ses propres one-man show.

Heureusement, la rencontre avec le producteur Paul Lederman va donner une nouvelle impulsion au trio désormais intitulé Les Inconnus.

Antenne 2, ancêtre de France 2, diffuse leur sketches hilarants que l'on regarde lors des repas de familles...
Un véritable triomphe, y compris dans les cours d'école on les gamins s'exclament " stéphanie de monacooooooooooooo " et chantent " Isabelle a les yeux bleus "
Parodie de Tourner Manèges, groupes de musique (Indochine)
des jeux télévisés et du monde politique : personne n'échappe à leur humour féroce.

Entre temps, Didier Bourdon collabore occasionnellement à divers projets comme La machine, avec Gérard Depardieu ou encore L'oeil qui ment de Raoul Ruiz.

Auréolé du triomphe de la Télé des Inconnus, le trio comique réalise son premier long-métrage, Les trois frères.
Nouveau succès colossal au box-office.

Mais l'aventure des Inconnus cesse, à cause d'un différent avec le producteur Paul Lederman.

Mais tout n'est pas fini pour autant.
Didier Bourdon et Bernard Campan mettent en scène Le pari, l'histoire de deux beaux-frères qui décident d'arrêter la cigarette (" Le tabac, c'est tabou, on en viendra tous à bout ! ")

2001 marque l'année du retour des Inconnus sur grand écran, Les Rois Mages. Légère déception. Le spectateur sourit plus qu'il ne rit aux éclats. Les Inconnus ont perdu de leur verve...

Mais depuis, Bernard Camapan a prouvé qu'il avait plus d'une corde à son arc.
Des trois complices, il est certainement celui qui a le mieux assuré sa reconversion.

Avec des succès comme Se souvenir des belles choses de Zabou Breitman aux côtés d'Isabelle Carré (Holy Lola, Entre ses mains), Le coeur des hommes de Marc Esposito avec Gérard Darmon (La cité de la peur, Astérix et Obélix : Mission Cléopâtre), Jean-Pierre Daroussin (Ah ! Si j'étais riche, Marius et Jeannette) et Marc Lavoine (Elle a les yeux revolver, Le pont Mirabeau, Je me sens si seul).

Ou encore combien tu m'aimes de Bertrand Blier avec Gérard Depardieu (Cyrano de Bergerac, 36, quai des Orfèvres, Astérix et Obélix : Mission Cléopâtre) et Monica Bellucci (Astérix et Obélix : Mission Cléopâtre, La passion du Christ, L'appartement, Les frères Grimm).

Bernard Campan a également été à l'affiche de deux films modestes : Augustin, roi du kung-fu d'Anne Fontaine (Entre ses mains, Nettoyage à sec) et Poids léger, long-métrage sur la boxe.

Depuis, il a retrouvé Zabou Breitman dans L'homme de sa vie aux côtés de Charles Berling et Léa Drucker.

H.T

Par zoom-Cinema.fr le 9 janvier 2002.

Dernières réactions sur Se souvenir des belles choses

Attention, il est possible que certains commentaires contiennent des révélations sur la fin du film "Se souvenir des belles choses" ou sur des éléments clés de celui-ci, donc prudence pour ceux qui n'ont pas encore vu Se souvenir des belles choses.

Soyez le premier à commenter ce film !


       Email

Votre réaction :