Accueil > Un An > Secrets de tournage

Un An
Secrets de tournage

Affiche miniature du film Un An Affiche du film Un An
 


50 %   (42 votes)

Donnez votre avis !

Ciné : 28 juin 2006

Genre : Policier.
Nationalité : Sud-Africain

Secret de tournage du film Un An

Denis Podalydès, alias Louis Philippe dans Un an

Indissociable de son frère Bruno. Les frères Poda, comme on les surnomme couramment...
Denis Podalydès a contrairement à son frère toujours préféré être comédien. Avec des réussites indéniables : Embrassez qui voudrez de Michel Blanc, Mayrig d'Henri Verneuil, Liberté-Oléron, Jeanne et le garçon formidable, Laissez-passer de Bertrand Tavernier, Dieu seul me voit, Mortel Transfert, Rien sur Robert de Pascal Bonitzer, Le mystère de la chambre jaune et Le parfum de la dame en noir de Bruno Podalydès.


Flash-back. Nous sommes en région parisienne, à Versailles précisément, le 22 avril 1963 à Versailles.

Naissance de Denis Podalydès.
Comme on peut aisément l'imaginer Denis et Bruno Podalydès s'entendent comme larrons en foire.

Lors de leur enfance, les complices de toujours amusent la galerie avec des mini-spectacles de leur propre compositions, mais aussi avec des diaporamas, où ils font preuve d'une imagination débordante avec des noms hilarants comme "Les potes à Lydès".

Après cette parenthèse enchantée, les quasi-siamois, tant leur connivence demeure ténue, les deux fréros réalisent des choix quasi-antinomiques.

Tous deux passionnés par le septième art, Bruno préfère la mise en scène.
Tandis que Denis opte pour le jeu d'acteur.

Plutôt doué, il intègre la classe libre du Cours Florent en 1984.

Avant de poursuivre sa formation par des cours au Conservatoire.

Parmi ses profs on compte un certain Michel Bouquet (Le promeneur du champ de Mars du cinéaste marseillais Robert Guédiguian avec Jalil Lespert)


Dès lors, Denis Podalydès se consacre exclusivement au théâtre classique sous la direction de Christian Rist, en jouant dans diverses pièces du répertoire français comme "La veuve" de Corneille, ou encore
"Bérénice" de Racine.


Rassasié sans doute après une décennie passée sur les planches, les années 90 marquent un tournant pour Denis.

Il se consacre enfin au septième art, grâce à un petit rôle dans l'émouvant d'Henri Verneuil.

Mais il faudra attendre de tourner sous la direction de son frère dans Dieu seul me voit, pour imposer sa marque et se faire reconnaître des metteurs en scène.

Une fois identifié par les cinéastes grâce à son frère, il est engagé dans de nombreux rôles secondaires comme Jeanne et le garçon formidable avec Virginie Ledoyen (De l'amour, 8 femmes de François Ozon, La plage avec Leonardo Di Caprio) Les enfants du siècle de Diane Kurys, Liberté-Oléron, Laissez-passer de Bertrand Tavernier ou encore mari de Karine Viard dans Embrassez qui vous voudrez de Michel Blanc (Grosse fatigue, Viens chez moi j'habite chez une copine, Les Bronzés).


Depuis les spectateurs ont admiré ses prestations dans La chambre des officiers (Festival de Cannes 2001) avec Sabine Azéma (Tanguy, Le mystère de la chambre jaune, Smoking/No Smoking).
Sabine Azéma qu'il a depuis dirigé dans l'adaptation de deux romans de Maurice Leblanc :
Le mystère de la chambre jaune et le parfum de la dame en noir.

Une réussite intégrale, que ne renierait pas l'écrivain.

H.T

Par zoom-Cinema.fr le 28 juin 2006.

Dernières réactions sur Un An

Attention, il est possible que certains commentaires contiennent des révélations sur la fin du film "Un An" ou sur des éléments clés de celui-ci, donc prudence pour ceux qui n'ont pas encore vu Un An.

Soyez le premier à commenter ce film !


       Email

Votre réaction :