Accueil > Virgin Suicides > Secrets de tournage

Virgin Suicides
Secrets de tournage

Affiche miniature du film Virgin Suicides Affiche du film Virgin Suicides
 


58 %   (50 votes)

Donnez votre avis !

Ciné : 27 septembre 2000

Genre : Drame.
Nationalité : Américain

Secret de tournage du film Virgin Suicides

Secret de tournage du film Virgin Suicides

Sophia Coppola, réalisatrice de Virgin Suicides

L'affranchie. La fille de.
En deux films seulement (Virgin Suicides et Lost In Translation), Sophia Coppola a réussit le double exploit de s'affranchir de la tutelle parentale, mais de surcroît d'imposer sa patte.
Et devenir une des cinéastes les plus prometteuses de ce début de siècle.


Flash-back. Naissance le 14 mai 1971 de Sofia Coppola.

Elle battra sans doute le record de la plus jeune comédienne de l'histoire du septième art, puisqu'elle fait son apparition dans la scène finale du Parrain, le baptême.
Son père l'invitera quelques années plus tard pour une autre scène de figuration devant la statue de la liberté dans Le Parrain 2.

Une collaboration pas comme les autres, qui se poursuivra pendant de nombreuses années.
Désireux de faire passer sa fille aussi incognito que son neveu Nicolas Cage,
une petite fille prend le pseudonyme de Domino.

Les fans les plus assidus ont pû la remarquer au détour de divers plans de chef d'ouvre de l'illustre cinéaste.

Les plus observateurs auront donc remarqué la présence de Sophia dans Apocalypse Now, Le Parrain 3 mais aussi dans Cotton Club, Outsiders et enfin Rusty James où elle incarne la soeur cadette de Diane Lane.

Après une prestation désastreuse dans le rôle de Mary Corleone, elle décide tout comme son frère Roman de passer derrière la caméra.

Mais là encore, son père l'épaule. Il co-écrit avec elle un sketch pour la trilogie New York stories.

Avec sa soif d'apprendre, elle côtoie la costumière Milena Canonero ;
Avant d'enchaîner avec de nombreuses séances photo dans les défilés parisiens du couturier de Chanel, Karl Lagerfeld.
Une expérience qui lui permet par ailleurs de collaborer avec de prestigieux magazine comme "Vogue".

Passionné de mode, elle n'hésite pas à créer elle-même sa marque de v^tement intitulée Milk Fed.

Mais le cinéma est une passion plus forte que tout, qui la rattrape très vite...
Elle décide enfin à franchir le pas en réalisant son premier court-métrage en 1998, Lick the Star, en 1998.

La suite n'est qu'un conte de fée.
En 1999, son premier long-métrage est présenté à la Quinzaine des Réalisateurs à Cannes.
Virgin Suicides est une excellente surprise.
La réalisatrice traite un sujet délicat (le suicide) avec une infinie pudeur, une sérénité que l'on retrouvera par la suite dans sa filmographie.
Tout à tour aérien et grave, bercé par la musique envoûtante d'Air, Sophia Coppola entre en osmose avec ses interprètes (Kirsten Dunst, vue depuis dans Spider-Man, Spider-Man 2 et Eternal Sunshine of Spotless Mind), produisant des moments de magie indéniables.
Une oeuvre impressionnante de grâce.

Tous les espoirs sont confirmés avec Lost In Translation, d'une rare maîtrise, offrant par la même occasion l'un des plus beaux rôles de Bill Muray (Sos fantômes, Toostie) avec Broken Flowers de Jim Jarmush (Grand Prix du Jury festival de Cannes 2005) et Un jour sans fin d'Harold Ralis (Mafia Blues).

H.T

Par zoom-Cinema.fr le 27 septembre 2000.

Dernières réactions sur Virgin Suicides

Attention, il est possible que certains commentaires contiennent des révélations sur la fin du film "Virgin Suicides" ou sur des éléments clés de celui-ci, donc prudence pour ceux qui n'ont pas encore vu Virgin Suicides.

Soyez le premier à commenter ce film !


       Email

Votre réaction :