Accueil > Andrzej Zulawski
 Andrzej Zulawski

Andrzej Zulawski

Nom : Zulawski
Prénom : Andrzej
Date de naissance : 22 novembre 1940
Âge : 79 ans
Nationalité : Polonais



L'actualité récente de Andrzej Zulawski




Biographie

Né le 22 novembre 1940 à Lwow, en Pologne, Andrzej Zulawski. Son père, Miroslaw Zulawski, écrivain, poète et scénariste, l'emmène avec lui dans ses déplacements qui le conduisent, de 1945 à 1955, en France, en Tchécoslovaquie et en Pologne. De retour à Paris en 1957, le jeune Andrzej passe son baccalauréat, puis suit les cours de l'Idhec pendant deux ans.

Après avoir écrit un mémoire sur le film d'Andrzej Wajda Kanal, il retourne en Pologne et débute dans le 7e Art à l'âge de 19 ans en devenant assistant de Wajda sur le tournage de Samson. Il effectue ensuite un an d'études de sciences politiques à Paris, puis trois ans de philosophie à l'Université de Varsovie, sans pour autant quitter le cinéma en étant encore assistant de Wajda sur Varsovie, sketch de la coproduction internationale L'amour à vingt ans, réalisée en 1962, ainsi que pour Cendres, trois ans plus tard.

Critique cinématographique pour la revue "Film", Zulawski écrit un roman de fiction, "Kino", aussitôt interdit par les autorités polonaises. C'est en 1968 qu'il passe finalement à la réalisation télévisée en réalisant deux moyens métrages, puis, de 1969 à 1971, collabore à quelques scénarios avec des cinéastes français. 1971 est l'année de son premier long métrage, La troisième partie de la nuit, pour lequel son père a travaillé à l'écriture du scénario. Le film, présenté et primé à Venise, obtient un très grand succès en Pologne.

Également écrivain, il a publié quatorze romans et essais. Ne pouvant travailler librement à l'Est, c'est en France que ce cinéaste sulfureux et singulier réalise ses films les plus marquants : "L'Important c'est d'aimer" (1975) avec Romy Schneider (César de la Meilleure actrice) et Jacques Dutronc, "Possession" (1981) avec Isabelle Adjani (Prix d'interprétation féminine au 34ème Festival de Cannes), "La Femme publique" (1984) interprété par Valérie Kapryski. Après "Chamanka" en 1997, il signe son douzième long-métrage "La Fidélité" avec Sophie Marceau qui était déjà l'héroïne de "L'Amour braque" en 1985, "Mes nuits sont plus belles que vos jours" aux côtés de Jacques Dutronc en 1989 et "La Note bleue" en 1991.

Les films réalisés :