Accueil > James Caan
 James Caan

James Caan

Nom : Caan
Prénom : James
Date de naissance : 26 mars 1940
Âge : 80 ans
Nationalité : Américain



L'actualité récente de James Caan

Biographie

Flash-back : nous sommes le 26 mars 1940 dans le Bronx. Naissance deJjames Caan. Ses parents souhaitent que lui comme son frère et sa sœur apprennent la musique, mais James est davantage porté sur le sport. A 16 ans, il est surveillant sportif dans son lycée, et, à l'Université du Michigan, il s'adonne particulièrement au football tout en étudiant sagement l'économie et l'histoire. Et puis il découvre, toujours dans le cadre scolaire, le théâtre, et décide, contre toute attente, d'en faire son métier. Il effectue ses premières armes au sein d'une troupe itinérante avec une production de "La ronde" pendant neuf mois, puis débute à Broadway dans la foulée, en 1961, avec "Mandingo" et "Blood, Sweat and Stanley Poole". Quelques mois plus tard, on l'aperçoit pour la première fois à la télévision, et Billy Wilder lui offre son premier ôle de cinéma dans Irma la douce. Il y incarne un soldat et n'est pas crédité au générique. On le remarque dans un premier temps en coureur automobile dans Ligne rouge 7000, de Howard Hawks, qui fait à nouveau appel à lui pour El Dorado, deux ans plus tard. Il y est le benjamin du trio “viril” complété par John Wayne et Robert Mitchum. Sous son physique athéltique se cache une sensibilité et une intelligence que remarque Francis Ford Coppola, qui lui confie le rôle d'un étrange auto-stoppeur, à la fois dangereux et un peu simple d'esprit, dans Les gens de la pluie. Mais c'est avec Le parrain, signé du même réalisateur, que James Caan gagne ses galons de star avec le rôle de Sonny Corleone, le fils aîné dudit parrain. Pendant les années 70, les rôles forts s'enchaînent sous la houlette de metteurs en scène respectacles. Signalons ainsi le champion individualiste de Rollerball, ou le sergent Dohum d'Un pont trop loin. En 1979 le comédien passe à la réalisation avec Hide in Plain Sight, un drame familial dans lequel il s'est également octroyé un rôle. Il joue également, par deux fois, sous la direction de Claude Lelouch, tenant la vedette d'Un autre homme, une autre chance. Les années 80 seront plus calmes, et il faudra attendre Jardins de pierre, de son vieux compagnon Francis Coppola, en 1987, mais surtout Misery, en 1990 pour le voir revenir au premier plan. D'une étonnante maturité, capable d'une grande ambivalence dans la composition de ses personnages, il évoque le légendaire Bob Hope dans For the boys, puis un terrifiant père criminel dans Flesh and bone. Parrain mafieux pour rire dans Mickey les yeux bleus, et il a incarné un chef d'entreprise aux activités louches dans The Yards. Il donne ensuite la réplique à Benicio Del Toro dans Way of the gun. Il parcitipe ensuite à la comédie Max la menace, où il incarne le président, puis au projet New York I love you.

Filmographie sélective :