Accueil > Robert Carlyle
 Robert Carlyle

Robert Carlyle

Nom : Carlyle
Prénom : Robert
Date de naissance : 14 avril 1961
Âge : 61 ans
Nationalité : Britannique



L'actualité récente de Robert Carlyle

Biographie

Flash-back : nous sommes le 14 avril 1961. Naissance de Robert Carlyle. Après un passage à la Royal Academy of Music and Drama, il passe plusieurs années à se produire sur scène. En 1991, il fonde sa compagnie de théâtre, Rain Dog, pour laquelle il met en scène plusieurs pièces qui seront autant de succès critiques, dont "Vol au-dessus d'un nid de coucou" et "Macbeth". Au cinéma, outre un film d'étudiants, Apprentices, et une apparition dans Silent Scream, remarqué au Festival de Berlin mais resté inédit en France, Carlyle doit l'envol de sa carrière à Ken Loach, qui lui confie, en 1990, le rôle principal de Riff-raff, celui d'un ouvrier en bâtiment fraîchement sori de prison et qui tombe amoureux d'une jeune fille dont l'ambition majeure est de devenir chanteuse. On retrouvera brièvement Robert Carlyle dans Priest, où il est l'amant du prêtre qui donne son titre au film. Parallèlement à sa carrière cinématographique en train de décoller, le jeune comédien conquiert les téléspectateurs anglais grâce à la série "Hamish Macbeth", où il incarnait un policier dans une petite communauté écossaise. Encore un rôle de composition dans Go now, où il est atteint de la sclérose en plaques, et c'est enfin l'explosion grâce au rôle de Begbie dans Trainspotting. Begbie, le psychopathe de la bande, capable des pires horreurs sans le moindre état d'âme, probablement le personnage le plus complexe et memorable d'un film vite passé à la postérité. Depuis, Robert Carlyle a endossé le costume de chauffeur de bus pour Carla's song, qui lui a permis de retrouver Ken Loach. Le strip-tease et le succès interplanétaire de The full monty permet en 1997 au comédien de faire monter les enchères autour de son nom, mais, très professionnel, l'acteur ne cède pas au miroir aux alouettes, retrouvant Antonia Bird, qui l'avait dirigée dans Priest et le polar Face, sur Vorace, où Robert Carlyle incarne un monstrueux cannibale qui décime une petite garnison au cours de la Guerre de Sécession américaine. A nouveau héros d'un film en costumes avec Guns 1748, où il est un bandit des grands chemins qui s'éprend d'une jeune femme de bonne famille, il est à nouveau sous les feux de l'actualité en l'espace de quelques mois, d'abord dans la peau de Renard, le méchant attitré, qui ne craint pas la douleur physique, du James Bond Le monde ne suffit pas, puis en apparaissant brièvement dans La plage, où il interprète Duck, junkie suicidaire qui donne la carte de la fameuse plage au personnage incarné par Leonardo DiCaprio. Père alcoolique dans le très noir Les cendres d'Angela, le comédien écossais a été élevé à l'Ordre de l'Empire Britannique.

Filmographie sélective :