Accueil > Romain Goupil
 Romain Goupil

Romain Goupil

Nom : Goupil
Prénom : Romain
Date de naissance : 1 janvier 1951
Âge : 71 ans
Nationalité : Français



L'actualité récente de Romain Goupil




Biographie

Parisien pure souche né en 1951, Romain Goupil, fils d'un chef opérateur, vit, pendant les années 60, une enfance contestataire qui trouve son apogée avec les événements de mai 1968, dont il est partie prenante et qu'il filme caméra au poing.

Le cinéma, c'est la vraie grande passion du jeune homme : depuis l'âge de 15 ans, il tourne des petits films sur lui et ses amis, entre journal filmé et fiction bricolée. Pour vivre, il fait semblant de prendre la relève de son père et devient assistant-opérateur entre 1970 et 1973, mais bifurque rapidement vers la réalisation en étant assistant-réalisateur pour de nombreux réalisateurs dont Roman Polanski, Godard et même Coluche sur son unique film. Outre ses quatre courts métrages “officiels” réalisés pour la plupart pour la télévision (L'exclu en 1968, Ibizarre en 1969, Le père Goupil en 1980 et Coluche président en 1981), Romain Goupil tourne son premier “vrai” long métrage en réunissant l'essence de ses petits films d'adolescence dans Mourir à trente ans. Le portrait poignant d'une génération foncièrement militante, fondé sur des épisodes de sa vie et d'un ami d'enfance.

Un film qui est aussi un témoignage historique, d'autant plus important que les événements sont vécus de l'intérieur. La Caméra d'or 1983, qui récompense ce premier film, est donc amplement méritée.


La java des ombres, en 1983, avec Jean-Pierre Aumont, Anne Alvaro et Tcheky Karyo, marque l'intrusion de Goupil dans la fiction, avec un thriller politique fortement ancré à gauche (on ne se refait pas !) qui ne convainc pourtant pas le public, pas plus que la comédie Maman, qui voit une mère courage (Anémone), vivant dans une certaine marginalité, rivaliser de débrouillardise pour nourrir toute sa petite famille. Entre-temps, Romain Goupil a aussi œuvré pour la télévision et a continué à réaliser des courts métrages, dont un dans le cadre de Contre l'oubli, un film collectif pour Amnesty International. En 1993, Lettre pour L... est un compromis entre le documentaire et la fiction, la quête énamourée d'un homme pour une femme sur fond de guerre en Yougoslavie.

Enfin, en 1999, Romain Goupil se met en scène dans le rôle principal de A mort la mort !, une réflexion ironique et désanchantée sur les bilans amoureux et politiques de la vie d'un homme de 40 ans. Une fois n'est pas coutume : le réalisateur n'est que comédien dans A ma sœur !, et tient le rôle d'un père de famille plus angoissé par ses affaires que par les émois existentiels de ses deux filles adolescentes...

Les films réalisés :


Filmographie sélective :