36 quai des Orfèvres
Critique du film

Affiche miniature du film 36 quai des Orfèvres Affiche du film 36 quai des Orfèvres
 


50 %   (75 votes)

Donnez votre avis !

Ciné : 23 février 2005

Genre : Policier.
Nationalité : Français

Critique du film 36 quai des Orfèvres (7 / 10)

LES RIPOUX

Après l'intéressant mais inabouti Gangsters avec Anne Parillaud et Richard Anconina, Olivier Marchal passe à la vitesse supérieure avec 36 quai des Orfèvres.
Un film ambitieux, où le travail sur la lumière (les dominantes bleutées, les scènes nocturnes) en particulier demeure remarquable.

Le nouveau long-métrage du jeune cinéaste et ancien flic, renoue avec un genre qu'on croyait disparu : le policier français.
S'il renaît de ses cendres, c'est en grande partie grâce au passé du réalisateur qui sait de quoi il parle.
D'où le sentiment intime chez le spectateur de pénétrer dans un milieu avec ses codes, ses repères, ses habitudes.

A ce titre le travail de documentation est en tout point remarquable.
La mise en scène, au diapason, est complété par un face à face Gérard Depardieu/Daniel Auteuil particulièrement dense ainsi que des seconds rôles parfaits (André Dussolier, Mylène Demongeot, Daniel Duval ou encore Catherine Marchal).

Du travail d'orfèvre pour un film bouleversant.

H.T

Par zoom-Cinema.fr le 23 février 2005.

Dernières réactions sur 36 quai des Orfèvres

Attention, il est possible que certains commentaires contiennent des révélations sur la fin du film "36 quai des Orfèvres" ou sur des éléments clés de celui-ci, donc prudence pour ceux qui n'ont pas encore vu 36 quai des Orfèvres.

Soyez le premier à commenter ce film !


       Email

Votre réaction :