Accueil > Alone in the Dark > Secrets de tournage

Alone in the Dark
Secrets de tournage

Affiche miniature du film Alone in the Dark Affiche du film Alone in the Dark
 


50 %   (50 votes)

Donnez votre avis !

Ciné : 28 janvier 2005

Genre : Horreur.
Nationalité : Américain

Secret de tournage du film Alone in the Dark

Secret de tournage du film Alone in the Dark

Les jeux vidéos au cinéma

La tendance se confirme d'année en année : après AI de Steven Spielberg, Lara Croft (Tomb Raider), Final Fantasy, Le retour de la Momie, Shrek et Avalon en 2001, Hollywood se plaît à anticiper sur un nouveau monde où réel et virtuel interagissent.

Et pas seulement sur le plan technique (effets spéciaux en tout genre), mais aussi dans les scénarios et les interrogations que suscitent quelques longs-métrages récents (Matrix, eXistenZ, A.I). Car le virtuel a pris des proportions inquiétantes. Ce qui par définition s'oppose au réel, donc peu connu de nos cinq sens, semble conduire l'homme avec un grand H vers l'émancipation de sa propre condition. Le septième art se veut le reflet de cette tendance inquiétante où l'illusion, grâce au sacro-saint "virtuel" des images de synthèse, se substituerait à la réalité.

Quid donc de notre âme et de cette uniformisation qui produirait des hommes-machines ?

Car il ne faut pas se leurrer : les frontières entre le virtuel et le réel s'amenuisent au fil des mois, grâce à la puissance croissante des ordinateurs, induisant un bouleversement dans notre entourage. Reste encore l'espoir de ne pas voir l'homme, par sa fascination pour le progrès et le virtuel au monde éducoloré, se faire asservir par des machines comme dans Matrix.

Inquiétant ? Certainement. Car si pour l'instant lors de simulations l'opérateur est en dehors de l'ordinateur, la Réalité Virtuelle plonge ce dernier au sein de la machine informatique. Quels paramètres maîtriseraient l'homme dans ce cas ? La Réalité Virtuelle résulte donc de l'intégration de trois notions primordiales que sont l'interaction, l'immersion (cinq sens) et l'imagination. Bref, en se projetant dans un futur plus ou moins proche, les films d'anticipation apportent leur lot d'interrogations intéressantes qui dépassent largement le cadre du divertissement des masses. D'où des situations en apparence impossible à recréer mais qui pourrait bien arriver un de ces jours, faute à la folie des hommes.

Verra-t-on un jour, à l'instar de Jurassic Park, la science ressusciter les dinosaures sans réussir pourtant à les contrôle ? Fantasque ? Pas si sûr que çà. A force de tout vouloir contrôler, l'homme pourrait bien se perdre dans cette quatrième dimension si attirante mais aussi tellement inquiétante par sa froideur et justement son côté inhumain.

Sournois, le virtuel l'est certainement, s'immisçant jour après jour dans notre quotidien et grignotant peu à peu les rapports humains. Il n'y a qu'à constater les ravages des jeux vidéos sur des personnes devenues dépendantes de ces jeux qui peuplent leur quotidien. Les mondes virtuels pourront-il pour autant supplanter un jour la réalité ? A terme, le risque ultime risque bien d'être le même que celui des héros d'eXistenZ, qui ne savent plus où s'arrêtent le jeu et où commence la réalité.

Et les recherches scientifiques en ce sens sont pour le moins alarmantes : la science progresse chaque année à grands pas et lance actuellement ses recherches sur les possibilités d'interfaces neuronales qui permettraient un lien direct entre l'homme et l'ordinateur. Vous avez dit cauchemardesque ? Espérons en tout cas que cet avenir en apparence inéluctable sera balayé d'un revers de la main.

H.T

Par zoom-Cinema.fr le 28 janvier 2005.

Dernières réactions sur Alone in the Dark

Attention, il est possible que certains commentaires contiennent des révélations sur la fin du film "Alone in the Dark" ou sur des éléments clés de celui-ci, donc prudence pour ceux qui n'ont pas encore vu Alone in the Dark.

Soyez le premier à commenter ce film !


       Email

Votre réaction :