Accueil > Ghost Rider > Secrets de tournage

Ghost Rider
Secrets de tournage

Affiche miniature du film Ghost Rider Affiche du film Ghost Rider
 


51 %   (142 votes)

Donnez votre avis !

Ciné : 21 février 2007

Genres : Action, Fantastique.
Nationalité : Américain

Secret de tournage du film Ghost Rider

Secret de tournage du film Ghost Rider

Ghost Rider, un nouveau super-héros Marvel porté à l’écran

Les super-héros ont le vent en poupe à Hollywood…
Depuis Spider-Man, on ne compte plus les adaptations pour le grand écran de BD Marvel, de Daredevil aux 4 fantastiques / The Fantastic Four.
Dernier en date : Ghost Rider. Derrière la caméra, Mark Steven Johnson, réalisateur déjà à l’origine de Daredevil avec Ben Affleck.
Ghost Rider reste pour le cinéaste un personnage marquant.

Mark Steven Johnson :
"J’ai découvert la bande dessinée lorsque j’avais dix ans, en même temps que celle de "Daredevil".

Ce sont mes deux bandes dessinées préférées. J’ai tout de suite été fasciné par ce motard au crâne de feu. Son image et le fait qu’il soit à la fois maudit et profondément humain m’ont tout de suite marqué. Depuis, j’ai toujours rêvé d’adapter « Ghost Rider », mais les droits d’adaptation n’étaient pas disponibles. C’est pourquoi j’ai commencé par faire Daredevil.

C’est d’abord l’aspect visuel de Ghost Rider qui m’intéressait et je pense que c’est sa forte identité visuelle qui, encore plus que son histoire, fait que tous ceux qui l’ont vu une fois ne l’oublient jamais. Plus de quarante ans après sa création, sa silhouette est toujours présente partout et plus que jamais implantée dans notre imaginaire. »

Après les succès de Daredevil et de Spider-man il est devenu beaucoup plus facile d’avoir le soutien des studios. Tout à coup, ils avaient la preuve que les moyens colossaux nécessaires pour donner vie à ces héros pouvaient être rentables. Pour nous, créateurs et artistes, c’est un obstacle qui s’est levé et qui nous a permis d’avoir les moyens de réaliser librement.

Avant cela, l’impact potentiel des super-héros Marvel Comics au cinéma était encore sous-estimé. C’est pourquoi le tournage de Daredevil fut particulièrement difficile, mais cela m’a aussi appris énormément. Je n’aurais jamais été aussi à l’aise sur Ghost Rider si je n’avais pas fait Daredevil avant. Il me fallait cette expérience pour m’attaquer à un projet de cette envergure.

Nous sommes partis sur un premier scénario de David S. Goyer qui me plaisait beaucoup mais qui était très sombre, or l’un de mes objectifs était de ne pas satisfaire uniquement les fans purs et durs de la bande dessinée.

Je voulais ouvrir l’aventure à tous les publics, leur permettre de découvrir ce héros atypique. Je souhaitais aussi me démarquer des nombreuses bandes dessinées adaptées au cinéma en ne situant pas l’histoire à New York. Ghost Rider n’est pas un super-héros traditionnel.

Le film raconte l’aventure d’un humain victime d’une malédiction, un être qui se métamorphose douloureusement la nuit venue."


Une préparation physique intense pour Nicolas Cage et Eva Mendes dans Ghost Rider

Dans le rôle titre, Nicolas Cage, qui a connu un échec relatif avec Benjamin Gates et le trésor des Templiers. Ghost Rrider lui permet de se remettre en selle.
L’acteur a tourné la plupart des scènes d’action, mais les plus dangereuses ont été confiées à son cascadeur, sa doublure Eddie. Nicolas Cage a également travaillé en étroite collaboration avec Kevin Mack, superviseur des effets visuels.

Les deux hommes se sont servis des BD des années 70, pour mettre en oeuvre les effets spéciaux. Le comédien a notamment porté des capteurs sur le corps pour enregistrer ses mouvements.

Aux côtés de Nicolas Cage, Eva Mendes (2 fast and 2 furious, Hitch), qui elle aussi, a eu une préparation intense…

Eva Mendes :
"pour incarner Roxanne, il m’a fallu prendre quelques kilos. Il ne fallait pas trahir les rondeurs voluptueuses qu’elle a dans la bande dessinée. J’ai aussi travaillé ma voix, notamment le ton et la cadence, pour préparer mon rôle de journaliste. Jouer la vie et jouer une reporter qui commente à la télévision sont deux choses bien différentes. Je maîtrisais le premier cas, j’ai dû apprendre le second.

J’ai joué dans quelques-unes des scènes d’action. Il y en a notamment une où je suis projetée en l’air. L’équipe cascade m’a équipée d’un harnais mais je n’étais pas rassurée. Cependant, une fois la première prise passée, je n’avais qu’une idée en tête : recommencer…"


Ghost Rider, roi du box-office américain


Ghost Rider a été tourné à Melbourne pour des raisons budgétaires. Sydney fut un moment envisagée, mais la ville s’est révélée trop moderne pour l’équipe.

Une BD culte, une recette éprouvée…Sans compter un réalisateur habitués au blockbusters (Daredevil) et deux acteurs principaux séduisants (Nicolas Cage et Eva Mendes).

Résultat : Ghost Rider est arrivé logiquement en tête du box-office américain le jour de sa sortie. Et ce, trois mois pour les studios quatre mois seulement avant la sortie de Spider-Man 3

Le filon des super-héros Marvel n’est pas prêt de s’épuiser…

H.T

Par zoom-Cinema.fr le 21 février 2007.

Dernières réactions sur Ghost Rider

Attention, il est possible que certains commentaires contiennent des révélations sur la fin du film "Ghost Rider" ou sur des éléments clés de celui-ci, donc prudence pour ceux qui n'ont pas encore vu Ghost Rider.

Ce film a 1 commentaire.


       Email

Votre réaction :