Accueil > Hannibal > Secrets de tournage

Hannibal
Secrets de tournage

Affiche miniature du film Hannibal Affiche du film Hannibal
 


52 %   (77 votes)

Donnez votre avis !

Ciné : 28 février 2001

Genres : Epouvante, Policier.
Nationalité : Américain

Secret de tournage du film Hannibal

Secret de tournage du film Hannibal

Deuxième apparition pour Anthony Hopkins dans le rôle d'Hannibal Lecter

Deuxième apparition pour Anthony Hopkins dans le rôle d'Hannibal Lecter, le cannibale né de l'imagination de l'écrivain Thomas Harris.

La première, dans Le Silence des Agneaux au côté de Jodie Foster, valut à l'acteur un Oscar.
Ridley Scott était particulièrement motivé à l'idée de travailler avec Anthony Hopkins, a fortiori dans le rôle d'Hannibal. Persuadé qu'il restait beaucoup à faire avec ce fascinant personnage, le réalisateur de Blade Runner a trouvé dans Hannibal, dernier volet de la trilogie littéraire de Thomas Harris, la matière nécessaire au développement du docteur Lecter.

Le tournage d'Hannibal a nécessité une bonne centaine de décors.
Parmi eux, citons la ferme du président James à Montpelier (en Virginie, pas en France), la propriété de Biltmore Estate à Asheville, et à Florence : Ponte Vecchio (où sont réunis les plus grands joailliers du monde), le Palazzo Vecchio (palais ducal à la gloire des Médicis), la pharmacie de la Santa Maria Novella (datant de 1221), le Duomo (symbole de l'architecture du Quattrocento).

Florence est décidément une ville des plus cinématographiques. On se souvient entre autre de Un thé avec Mussolini (Franco Zeffirelli), Ils vont tous bien (Giuseppe Tornatore), Le syndrome de Stendhal (Dario Argento), Obsession (Brian De Palma), La viaccia (Mauro Bolognini).

Par zoom-Cinema.fr le 28 février 2001.

Dernières réactions sur Hannibal

Attention, il est possible que certains commentaires contiennent des révélations sur la fin du film "Hannibal" ou sur des éléments clés de celui-ci, donc prudence pour ceux qui n'ont pas encore vu Hannibal.

Soyez le premier à commenter ce film !


       Email

Votre réaction :