Accueil > L'Oeil du mal > Secrets de tournage

L'Oeil du mal
Secrets de tournage

Affiche miniature du film L'Oeil du mal Affiche du film L'Oeil du mal
 


56 %   (83 votes)

Donnez votre avis !

Ciné : 24 décembre 2008

Genre : Policier.
Nationalité : Américain

Secret de tournage du film L'Oeil du mal

Secret de tournage du film L'Oeil du mal

Shia Laboeuf, l'acteur qui monte

Shia LaBeaouf est l'homme qui monte à Hollywood. Le protégé de Steven Spielberg, depuis qu'il a été repéré par le réalisateur numéro 1 à Hollywood, ne cesse de multiplier les projets. On l'a vu dans Transformers et Indiana Jones et le Royaume du crâne de Cristal. Il sera l'affiche de Transformers 2 lors de l'été 2009. Et le présent film, L'oeil du mal, est devenu numéro 1 au box-office américain lors de sa sortie. Bref, Will Smith a du souci à se faire...
L'oeil du mal sort pour les vacances de Noêl en France. Il devra faire face à une rude concurrence, en tête Madagascar 2 : la grande évasion et Largo Winch.

La genèse


L’idée de ce thriller aussi spectaculaire qu’inventif est née il y a plusieurs années de l’imagination de Steven Spielberg, devenu depuis producteur exécutif du film. Le coproducteur Pete Chiarelli raconte : "le concept initial de Steven s’appuyait sur l’omniprésence de la technologie dans nos vies. Elle est désormais partout autour de nous. Que se passerait-il si elle était utilisée contre nous ? Qu’arriverait-il si tous ces gadgets que nous adorons et dont nous sommes devenus dépendants étaient utilisés à des fins négatives ?" Le scénariste et producteur Alex Kurtzman se souvient : "Steven Spielberg voulait terrifier les gens au point de leur faire éteindre leur portable et leur Blackberry à la sortie du film, un peu comme en 1975 lorsque personne n’osait plus aller se baigner après avoir vu Les Dents De La Mer. Le film est resté en suspens plusieurs années parce qu’à l’époque où Steven en a eu l’idée, il pensait que l’histoire faisait encore trop science-fiction. Il n’aura fallu que quelques années pour que la réalité rejoigne son imagination..."

Au début de l’année 2006, Steven Spielberg a présenté le projet à Alex Kurtzman et à son partenaire à l’écriture, Roberto Orci – l’équipe à qui l’on doit Mission Impossible 3, Transformers et sa future suite Transformers : Revenge Of The Fallen qui sont aussi des projets de Steven Spielberg, et le nouvel opus de Star Trek prévu pour 2009. Alex Kurtzman explique : "notre objectif était de faire un film qui soit aussi riche d’action que d’enjeux humains." L’histoire est celle de deux personnes ordinaires accusées d’un crime qu’elles n’ont pas commis, et qui vont devoir lutter pour rester en vie et prouver leur innocence. Dans ce thriller, Jerry et Rachel réalisent qu’ils sont devenus les pions d’un ennemi invisible qui semble capable de contrôler et manipuler leurs moindres faits et gestes.
Alex Kurtzman note : "ce sont des personnes ordinaires, des gens comme vous et moi qui se retrouvent dans une situation extraordinaire qui leur échappe complètement. Ils sont obligés de faire des choses qu’ils ne comprennent pas, et pendant tout le film, comme le public, ils cherchent à découvrir pourquoi ils ont été choisis.L’œil Du Mal est le premier film produit par Alex Kurtzman et Roberto Orci. Alex Kurtzman confie : "voir cette histoire se développer à partir d’une idée que Steven nous a apportée il y a deux ans était passionnant. Chaque jour, le film prenait un peu plus d’ampleur."

Shia Labeouf, star du film, déclare : "je n’avais encore jamais participé d’aussi près à la création d’un film. L’écriture et la réécriture sont encore de nouvelles phases pour moi mais je trouve cela captivant. L’énergie était à la fois communicative et constructive".

Changement de réalisateur


Après avoir envisagé de réaliser le film lui-même, Steven Spielberg a modifié ses plans pour se concentrer sur d’autres projets, dont le film événement Indiana Jones et le Royaume du crâne de Cristal. Le réalisateur D.j. Caruso se souvient : "l’année dernière, j’ai réalisé Paranoiak pour la société de Steven Spielberg, DreamWorks SKG. Un jour, je lui ai montré les rushs et il m’a dit : « Tu sais, j’ai un autre film pour toi. » Quand j’ai lu le scénario, j’ai tout de suite compris à quel point l’histoire était visionnaire. J’ai adoré."

Pour beaucoup de jeunes réalisateurs, tourner un film sous le regard d’un maître tel que Steven Spielberg serait très intimidant. D.j. Caruso observe : "savoir que Steven Spielberg a développé cette histoire pendant plusieurs années accentuait encore la pression, mais il a vraiment su me mettre à l’aise. Il m’a dit : « Je veux que tu prennes cette histoire et que ce film devienne le tien.» Il m’a fait confiance et m’a laissé diriger comme je l’entendais. C’est définitivement la collaboration la plus productive et la plus agréable de toute ma carrière."

Le producteur exécutif Edward L. McDonnell note : "avec une intrigue aussi dense que celle de L’œil Du Mal, nous avions besoin d’un réalisateur capable de créer un équilibre entre des scènes d’action et des personnages très riches. D.j. Caruso a déjà travaillé sur de nombreux genres et il a vraiment mis l’histoire au premier plan. C’est plus qu’une simple galerie de personnages ou un film d’action, il y a dans L’œil Du Mal une véritable maîtrise dans la narration. Il sait comment raconter une histoire, comment la rendre accessible et compréhensible."

Le coproducteur Pete Chiarelli ajoute : "D.j. Caruso a déjà tourné beaucoup de films en tant que réalisateur ; pouvoir bénéficier de son expérience était une chance. Il sait comment rendre les scènes d’action très impressionnantes tout en tirant le meilleur de ses acteurs"

Par zoom-Cinema.fr le 24 décembre 2008.

Dernières réactions sur L'Oeil du mal

Attention, il est possible que certains commentaires contiennent des révélations sur la fin du film "L'Oeil du mal" ou sur des éléments clés de celui-ci, donc prudence pour ceux qui n'ont pas encore vu L'Oeil du mal.

Ce film a 1 commentaire.


       Email

Votre réaction :