Accueil > La Sirène Rouge

La Sirène Rouge
Fiche Film

Affiche miniature du film La Sirène Rouge Affiche du film La Sirène Rouge
 


50 %   (27 votes)

Donnez votre avis !

Ciné : 21 août 2002

Genre : Drame.
Nationalité : Français

zoom Max

À la base, rien ne pouvait les rapprocher. LA SIRENE ROUGE, adapté du roman éponyme de Maurice G. Dantec, c'est l'histoire d'une rencontre totalement improbable entre une petite fille de douze (Asia Argento) et un homme de quarante (Jean-marc Barr). Elle a une mère redoutable et des tueurs à ses trousses. Lui est un mercenaire pour qui tuer est une habitude. Dans une quête effrénée à travers l'Europe, le rebel va prendre en main le destin menacé de cette adolescente fragile.

Résumé

Alice, une fillette de 10 ans, débarque dans un commissariat pour déclarer un meurtre commis par sa mère, la très riche et dangereuse Eva Kristensen. La police n'apportant que peu de crédit à ses propos, Alice est obligée de prendre la fuite. En chemin, elle rencontre Hugo, un homme mystérieux qui la prend sous son aile et accepte de l'accompagner au Portugal où elle veut retrouver son père, officiellement mort. Lors de guérillas en Europe de l'Est, Hugo est devenu un maître de la guerre, mais il reste traumatisé par la mort d'un enfant innocent. Cependant les hommes d'Eva sont à leurs trousses, ainsi qu'Anita, une jeune juge persuadée qu'Alice disait la vérité. Un tueur sensible qui sauve la vie d'une petite fille...

Fiche Technique


Sortie en France : 21 août 2002
Sortie USA : Non daté
Titre français : La Sirène Rouge
Titre original : La Sirène Rouge
Réalisateur : Olivier Megaton. Genre : Drame.
Durée : 01h58
Nationalité : Français
Produit en : 2002
Distributeur : Non disponible

Dernières réactions sur La Sirène Rouge

Attention, il est possible que certains commentaires contiennent des révélations sur la fin du film "La Sirène Rouge" ou sur des éléments clés de celui-ci, donc prudence pour ceux qui n'ont pas encore vu La Sirène Rouge.

Soyez le premier à commenter ce film !


       Email

Votre réaction :