Accueil > Le Syndrome du Titanic > Secrets de tournage

Le Syndrome du Titanic
Secrets de tournage

Affiche miniature du film Le Syndrome du Titanic Affiche du film Le Syndrome du Titanic
 


55 %   (77 votes)

Donnez votre avis !

Ciné : 7 octobre 2009

Genre : Documentaire.
Nationalité : Français

Secret de tournage du film Le syndrôme du Titanic

Secret de tournage du film Le syndrôme du Titanic

Ecologie

Plus d’un phénomène, une vague de fond. Les documentaires écolos se multiplient. Une vérité qui dérange avait ouvert la voie, bénéficiant de la notoriété d’Al Gore (Prix Nobel de la paix). Depuis, Home de Yann Arthus-Bertrand a séduit 9 millions de téléspectateurs. Le syndrome du Titanic s’engouffre dans la brèche, porté par Nicolas Hulot. Un homme de conviction, qui bénéficie d’une oreille attentive auprès du président Nicolas Sarkozy. Après avoir envisagé d'être candidat à l’élection présidentielle de 2007 pour que les questions écologiques urgentes pèsent dans la campagne électorale, Nicolas Hulot s’est retiré en janvier 2007 après la signature du Pacte écologique par la plupart des candidats des différents partis.

Titre

Le syndrome du Titanic reprend le titre du livre éponyme de Nicolas Hulot écrit en 2004. Il évoque bien sûr l’attitude des passagers du célèbre paquebot qui continuaient à danser et à festoyer sans réaliser la proximité avec l’iceberg fatal. Autrement dit, si nous ne changeons pas de direction, nous courrons à la catastrophe.

Equipe

Pour l’aider dans sa nouvelle fonction de réalisateur Nicolas Hulot, le jeune cinéaste s’est fait aider de Jean-Albert Lièvre. Ce dernier a retranscrit en images les craintes et les aspirations de Nicolas Hulot. C’est aussi lui qui s’est occupé de l’univers sonore. Le montage a duré plus de onze mois. La trame principale du film a été rapidement montée car les deux hommes avaient une vision assez claire de l’histoire qu’ils souhaitaient souhaitions raconter. Mais les ajustements des séquences et le calage du commentaire sur les images ont pris du temps.

Tournage

Nicolas Hulot a dirigé les tournages des deux équipes parties durant un an aux quatre coins du monde. Le parti pris visuel est d’une grande simplicité, sans trucage de postproduction, ni mise en scène et privilégiant les plans fixes. Il y a en tout deux travellings et un seul fondu enchaîné dans tout le film ! Le cinéaste tenait à conserver cette réalité documentaire. Le film est graphique, mais pas esthétisant. Côté photo, Nicolas Hulot revendique diverses influences : les univers cinématographiques d’Antonioni (notamment Le Désert Rouge), de Stanley Kubrick, ou des films comme Soleil Vert. Au cours des repérages, le metteur en scène d’ailleurs pris énormément de photos pour réfléchir aux cadres. Il a également beaucoup travaillé en amont avec Lionel Jan Kerguistel et Nedjma Berder, ses deux directeurs photo, pour trouver l’identité visuelle du film et conserver cette unité sur tous les tournages.

Par Hervé le 2 octobre 2009.

Dernières réactions sur Le Syndrome du Titanic

Attention, il est possible que certains commentaires contiennent des révélations sur la fin du film "Le Syndrome du Titanic" ou sur des éléments clés de celui-ci, donc prudence pour ceux qui n'ont pas encore vu Le Syndrome du Titanic.

Ce film a 2 commentaires.


       Email

Votre réaction :