Accueil > Magique > Secrets de tournage

Magique
Secrets de tournage

Affiche miniature du film Magique Affiche du film Magique
 


50 %   (44 votes)

Donnez votre avis !

Ciné : 22 octobre 2008

Genre : Comédie dramatique.
Nationalité : Français

Secret de tournage du film Magique

Secret de tournage du film Magique

Cali et Bénabar au cinéma

Plus qu’une tendance, une véritable lame de fond : les chanteurs au cinéma. Et plus particulièrement les artistes dit "de la nouvelle scène française". Citons Cali dans Magique donc, mais aussi Bénabar. Après Reprises des négociations et son million d’exemplaires vendus, normal que les producteurs lui tendent les bras. On verra ainsi Bénabar en 2009 dans Incognito d’Eric Lavaine aux côtés de Jocelyn Quivrin et Franck Dubosc.

Un film potentiellement populaire

Philippe Muyl revient après Le Papillon. Il nous raconte la genèse de Magique : "que ce film soit différent tout en étant potentiellement populaire est quelque chose dont je suis assez fier. Je ne sais pas trop comment il est né, car au départ, je ne suis pas un fana de cirque, je ne suis pas non plus fan de films musicaux, à l’exception de Moulin Rouge ou d’Evita que j’adore. En fait, j’aime bien la chanson. C’est peut-être un art mineur, mais les chansons balisent la vie, ce n’est pas anodin. J’avais déjà écrit une chanson pour le générique de fin du Papillon chantée par Michel Serrault et Claire Bouanich, je me suis dit que ce serait amusant de faire un film entier avec des chansons. Magique a été une vraie aventure de vie car j’y ai consacré cinq années et à mon âge, cinq ans c’est énorme ! Magique est un film sur la question de la joie de vivre. Sous l’apparence de l’anecdote fabriquée de toute pièce, il est évident que c’est un thème personnel. Le rapport entre l’enfant et la mère vient de mon histoire même si elle est complètement déguisée. D’ailleurs, au départ, l’histoire était celle d’une mère qui veut faire rire son petit garçon et non pas le contraire. C’est après avoir parlé avec Jaco Van Dormael à qui j’ai fait lire le scénario que je l’ai réécrit. J’avais inversé la situation pour me cacher un peu plus"

Cali au cinéma

Cali se souvient comment il est arrivé sur le projet. Il signe d’ailleurs la bande-originale du film et un duo avec Marie Gillain (Je me sens belle). Cali : "une fois que l’on avait bien avancé sur la musique, il m’a demandé si je voulais jouer. Je n’en avais pas vraiment envie mais comme je lui fais entièrement confiance, j’y suis allé. Après, j’ai donc vécu de grands moments de solitude parce que je ne savais pas si j’allais en être capable. Je me suis alors dit que si un jour on me proposait d’aller sur la lune, je ne pourrais pas refuser. La vie est absurde, on vit, on meurt, donc il faut saisir toutes les bonnes occasions. Ensuite, j’ai eu ce scrupule de l’imposteur, j’ai pensé à tous ces jeunes acteurs qui font des écoles et qui n’ont jamais de rôles alors que là on m’amenait celui-ci sur un plateau. Mais bon, j’ai quand même décidé d’y aller avec l’aide d’une coach formidable (Patricia Sterlin). J’ai juste eu la chance extraordinaire de tomber sur Philippe Muyl qui est quelqu’un de très doux, très gentil et avec qui je suis devenu ami. Et puis, j’ai travaillé avec Antoine Duléry et Marie Gillain qui m’ont beaucoup aidé, alors qu’ils auraient pu se contenter de faire leurs scènes et partir. Moi je les aidais au chant et eux me dirigeaient pour jouer, ça a été un véritable échange. Ensuite ce qui est touchant, c’est la manière dont Philippe s’est battu pour faire ce film, c’est un véritable projet de vie. Je me rappelle qu’un soir un monteur nous a préparé 10 minutes d’images avec de la musique pour nous montrer l’ambiance du film, on les a regardées avec toute l’équipe et quand je me suis retourné, Philippe pleurait comme un enfant. Là, j’ai senti qu’il était en train de planter le drapeau au pic de sa montagne. C’était super fort ! Rien que pour ça, je suis heureux d’avoir fait ce film." Cali entamera une tournée intimiste à l’automne 2008 dans de petites salles françaises.

Films de chevet

Cali nous explique quels sont ses films de chevet : "j’adore Kaurismaki et La Vie De Bohême qui est mon préféré. C’est un film qui m’a bouleversé. On passe d’un moment de franche rigolade à un instant de désespoir lumineux. Sinon, dans un registre différent, il y a Capra avec La Vie Est Belle. Ce sont des films qui donnent juste envie de continuer cette vie absurde. Il faut être un peu magicien pour toucher les gens comme ça. Et puis j’aime aussi beaucoup Lars Von Trier, Breaking The Waves m’a énormément marqué, tout comme Les Idiots qui est assez incroyable. Et je suis un inconditionnel de Jim Jarmusch. Je pourrais en citer plein d’autres mais là, ce sont ceux qui me viennent à l’esprit en premier."

Par zoom-Cinema.fr le 22 octobre 2008.

Dernières réactions sur Magique

Attention, il est possible que certains commentaires contiennent des révélations sur la fin du film "Magique" ou sur des éléments clés de celui-ci, donc prudence pour ceux qui n'ont pas encore vu Magique.

Soyez le premier à commenter ce film !


       Email

Votre réaction :