Accueil > Men In Black > Secrets de tournage

Men In Black
Secrets de tournage

Affiche miniature du film Men In Black Affiche du film Men In Black
 


52 %   (131 votes)

Donnez votre avis !

Ciné : 6 août 1997

Genre : Science-Fiction.
Nationalité : Américain

Secret de tournage du film Men In Black

Secret de tournage du film Men In Black

De la BD au film


Durant l'été 1992 que les producteurs Walter Parkes et Laurie MacDonald découvrent un feuilleton publié en bande dessinée dans un des innombrables "comics" qui existent aux Etats-Unis. L'histoire s'appelle "The Men in Black", elle est dessinée par Lowell Cunningham. Il y est question d'une agence gouvernementale ultrasecrète chargée de surveiller les ressortissants extraterrestres vivant sur la Terre. Les aventures de ces fonctionnaires ayant à traiter les situations les plus extraordinaires dans le plus grand secret les enthousiasment immédiatement. Car si la plupart des bandes dessinées de science-fiction parlent de créatures étranges dans des mondes futuristes ou improbables, dans "The Men in Black", les héros étaient deux hommes normaux, sans superpouvoirs, seulement dotés de quelques gadgets pour combattre les extraterrestres.

Les personnages, bien humains, évoluent dans une organisation administrative à l'ancienne, pour affronter une foule d'extraterrestres, et offre par conséquent un univers à la fois décalé et cohérent. Tous les éléments étaient réunis pour donner naissance à une comédie de science-fiction étonnante et rythmée.

A l'origine, la série originale de Cunningham était plus sombre et plus violente. En développant le projet du film, les producteurs ont souhaité mettre en valeur le potentiel comique de l'histoire. C'est ce souci qui les a poussés à en confier la réalisation à Barry Sonnenfeld. Son humour unique et son style visuel inimitable en ont fait un atout de taille pour le projet. Dans les premières versions du scénario, l'histoire de "Men In Black" se déroulait en plusieurs endroits différents. Mais Sonnenfeld, né à New York, suggéra de tout centraliser dans sa ville natale. Les prises de vue de Men In Black ont commencé en mars 1996.

18 semaines de tournage


Les 18 semaines de tournage débutèrent à Los Angeles dans les studios Sony avant de poursuivre à New-York dans différents endroits de Manhattan et ses environs. L'univers de Men In Black est né de la combinaison du jeu des acteurs, de créatures-marionnettes conçues par Rick Baker et d'images de synthèse réalisées par la forme de George Lucas, Industrial Light and Magic (ILM). Au printemps 1995, le réalisateur et les producteurs commencèrent à imaginer toute une population d'extra-terrestres , en collaboration avec Rick Baker qui a créé parmi les personnages imaginaires les plus célèbres de ces dernières années, dont "Gremlins".

Quartier général

Situé dans le New-York contemporain, le quartier général des Men In Black est un hommage à l'architecture des années 60 et une vision du futur tel qu'on l'imaginait en 1964. L'intérieur du décor fût construit sur les fameux plateaux 12 et 15 des studios Sony dans lesquels ont été tournés des films comme Le Magicien d'Oz et Hook. Welch s'est inspiré de diverses influences et, notamment, de l'architecte finlandais du vingtième siècle, Eero Saarienen, créateur des plus grands terminaux d'aéroports du monde. Welch a également conçu la route du désert et la morgue de New-York, et ses décors étaient essentiels à la création des effets visuels : en studio, l'environnement lumineux et climatique pouvait être entièrement contrôlé et permettait le tournage en Vista Vision névessaire à ILM.

La précision du travail de Peterman à la caméra se révéla elle aussi essentielle à la délicate combinaison du jeu des acteurs et des images de synthèse. Perterman a utilisé des pellicules Eastman au grain le plus fin pour créer la lumière très crue et les silhouettes nimbées d'ombres qui sont la marque des hommes en noir. A Manhattan, l'équipe a tourné dans des lieux aussi divers que le musée Guggenheim, le Shea Stadium, Soho, Battery Park et Orchard Street. Tourner à New-York permit d'un autre côté de renforcer l'idée maîtresse du film : la réalité est souvent au-delà des apparences. Sonenfeld et Welch ont ainsi choisi un de ces buildings étranges pour figurer l'extérieur du quartier des MIB : la voie d'accès au Holland Tunnel.

MIKEY

Dès la scène d'ouverture du film apparaît Mikey, une créature haute de 2,50 mètres et camouflée dans le corps d'un Mexicain corpulent tentant de passer illégalement la frontière. La séquence nécessita des mois de préparation pour l'équipe de Baker qui dessina et créa avec un infini souci du détail un " corps " de mousse de latex et de vinyle thermoformé pour l'acteur britannique John Alexander. Il fallait une heure au comédien pour se vêtir et devait respirer par une petite fente faite dans le cou de latex et camouflée en branchie. L'ensemble du costume de Mikey pesait 75 kilos avec des extensions aux jambes et aux bras, et une tête mécanique disposant de plus de 60 contrôles électriques actionnant les nageoires. Chacune de ces dernières devait être indépendante et se mouvoir en fonction des répliques. Le tronc de la créature était mobile, comme les yeux protubérants ornés d'une peau spéciale pour les paupières.

Par zoom-Cinema.fr le 6 août 1997.

Dernières réactions sur Men In Black

Attention, il est possible que certains commentaires contiennent des révélations sur la fin du film "Men In Black" ou sur des éléments clés de celui-ci, donc prudence pour ceux qui n'ont pas encore vu Men In Black.

Ce film a 1 commentaire.


       Email

Votre réaction :