Sex and the City : le film
Critique du film

Affiche miniature du film Sex and the City : le film Affiche du film Sex and the City : le film
 


50 %   (98 votes)

Donnez votre avis !

Ciné : 28 mai 2008

Genre : Comédie romantique.
Nationalité : Américain

Critique du film Sex and the City : le film (7 / 10)

FASHION VICTIMES

Excellente surprise que cette adaptation de la série culte new-yorkaise. Le passage sur grand écran apporte une dimension nouvelle, tout en conservant l’esprit de la série. Sex and The City : le film, c’est un peu comme un menu XXL dans les chaines fast-food : plus de glamour, de tenues affriolantes, de répliques mordantes. Un véritable défilé haute couture de très grande tenue, de la robe de mariée élégante aux essayages à tout-va. L’ensemble pétille, réserve son lot de rebondissements, évite le parcours balisé. Le scénario fait la part belle également aux réflexions sur le monde des apparences (le mariage en petit comité), les choix de vie assumés (le personnage de Samantha Fox). L’évidente complicité entre les quatre comédiennes fait plaisir à voir. Et l’arrivée d’une assistante (épatante Jenifer Hudson) apporte un peu d’air frais. Véritable catalogue luxueux (le voyage au Mexique), Sex and the City : le film clôt en forme de feu d’artifice les aventures de ces éternelles demoiselles attachantes.


Carrie,Miranda,Samantha,Charlotte et Manolo Blahnik reviennent !!

4 ans......4 ans que nous, les filles, désespérions de ne plus voir notre série fétiche.

Grâce à Michael Patrick King, qui réussit à porter sur grand écran LA série sur les filles, les relations amoureuses et le sexe, on retrouve le sourire. Sex and the city me dites-vous ? Une vraie religion ; des adeptes à travers le monde, un rituel du vendredi soir, des prières pour trouver l'homme parfait, sa bible Vogue sous l'oreiller.

C'est avec une immense joie que nous retrouvons les 4 acolytes, nos modèles, que l'on bave autant devant leurs tenues trendy, que l'on se dit pour la 1000ème fois "Je déménage à New York l'année prochaine". Elles n'ont pas changé (à part quelques rides en plus...) et pour cause, le réalisateur n'est autre que le producteur de la série. On peut alors entièrement parler de fidélité, tant au niveau des personages qu'au niveau de l'histoire, de celle où les créateurs nous avaient laissées comme des pauvres âmes désormais sans rencard en fin de semaine ! (grrr pas contentes). L'histoire reprise en main avec un léger rappel (pour les "non-croyantes") des moments importants de la série par le biais du générique et nous voilà embarquées pour 2h25 de bonheur. Mais le sourire fait parfois place aux larmichettes qui pointent le bout de leur nez le temps de quelques séquences émotions, car c'est ça la force du projet depuis ses débuts. Le réalisme arrive et pose ses valises pour nous rappeler que rien n'est rose. On ne cherche pas seulement à faire rire ou à nous conter la vie de filles ultra sophistiquées dans Manhattan ! (preque pas).

Sarah Jessica Parker est toujours aussi à l'aise sur ses talons hauts que dans son art de la comédie, Cynthia Nixon n'a rien perdu de son cynisme, Kim Cattrall est toujours aussi "Samantha..." et Kristin Davis est toujours cette "éternelle optimiste". Incollable ou non sur la série, Sex and the city se regarde avec plaisir et envie. Anti-Sex and the city, s'abstenir. Ah et ... Sarah, s'il te plaît : alinéa 7 verset 8 : "Tu ne te coloreras point les cheveux."

Tiffany

 

Par zoom-Cinema.fr le 28 mai 2008.

Dernières réactions sur Sex and the City : le film

Attention, il est possible que certains commentaires contiennent des révélations sur la fin du film "Sex and the City : le film" ou sur des éléments clés de celui-ci, donc prudence pour ceux qui n'ont pas encore vu Sex and the City : le film.

Soyez le premier à commenter ce film !


       Email

Votre réaction :