Accueil > L'actualité de 2012 > octobre 2012 > Anna Karenine : de belles affiches !

Anna Karenine : de belles affiches !

C'est officiel !, Cinéma - Le 9 octobre 2012 à 10h09

Il y a quelque temps, je vous montrais trois magnifiques TV spots (disponibles ici) du nouveau film de Joe Wright (Reviens-moi,Hanna) et maintenant je vous laisse découvrir une série de huit posters réalisés sur le thème des diverses formes d’amour (elles se trouvent ici et quelques juste en-dessous) ! Ce qui est bien sûr en totale adéquation avec le thème de ce film (que je vais vous raconter quelques lignes plus tard). On y retrouve bien évidemment les acteurs principaux du casting comme Aaron Johnson, Jude Law et sa ravissante partenaire Keira Knightley.
Les posters d'Anna Karenine sont tous surplombés de la citation " There are as many loves as there are hearts ". A comprendre "Il y a autant d'amours qu'il y a de cœurs". Chaque poster montre les formes d'amour qui sont présentes dans le film comme l'amour qui nourrit, l'amour interdit,....

Anna Karenine est adapté du roman de Tolstoï et raconte le drame d'Anna Karenina, une jeune aristocrate amoureuse d'un jeune officier de l'armée russe alors qu'elle est déjà mariée à un haut fonctionnaire. Cette héroîne est jugée par Keira Knightley comme méchante, futile et manipulatrice et en même temps fascinante.

A savoir que ce film est un film quasi-expérimental sur la forme puisqu'il est conçu comme une fresque ambitieuse en décors naturels. Inspiré par la valse factice des aristocrates du XIIIe siècle, Joe Wright a décidé de tourner Anna Karénine dans plusieurs décors qui communiquent entre eux, permettant de connecter un lac gelé à une salle de bal.

Cette adaptation au cinéma du roman de Léon Tolstoï sera à coup sûr le film-événement de cette fin d'année 2012.

Pour en juger, rendez-vous pour la sortie en salles le 5 décembre en France. 




Par Marie E..



Pas de commentaire pour le moment, soyez le premier !




Soyez de la partie, écrivez votre commentaire ou réaction !


       Email

Votre réaction :