Accueil > L'actualité de 2013 > juin 2013 > Kick-Ass 2 : Jim Carrey dénonce sa violence

Kick-Ass 2 : Jim Carrey dénonce sa violence

C'est officiel !, Cinéma - Le 24 juin 2013 à 09h42

Jim Carrey a dénoncé sur son Twitter la grande violence de Kick Ass 2

« Aujourd’hui, en mon âme et conscience, je ne peux plus soutenir un tel degré de violence. Je souhaite présenter mes excuses à tous ceux impliqués dans le film. Je n’ai pas du tout honte mais en raison de ces événements récents (la fusillade de Sandy Hook), j’ai juste changé d’avis. »

Ainsi, il n’assurera pas la promotion de Kick-Ass 2.  Cette décision est donc honorable puisque ses idées personnelles vont à l'encontre du film. Bien évidemment, les détracteurs peuvent rétorquer que la franchise Kick-Ass ne veut pas faire l'apologie de la violence mais au contraire à parodier la culture de la violence qu'on retrouve dans les comics ou au cinéma.

En tout cas, Universal ne verra donc pas Jim Carrey, l'acteur le plus connu de Kick-Ass 2 en faire sa promotion.  

Mark Millar, créateur de la BD Kick-Ass est quant à lui assez surpris des tweets de Jim Carrey et a lui-même décidé de réagir : « La suite de Kick-Ass ne pouvait qu’être violente et cela ne devrait pas être une surprise pour un mec qui a aimé autant le premier film… Comme Jim, je suis horrifié par les événements violents réels, mais Kick-Ass 2 n’est pas un documentaire. (…) C’est une fiction et comme chez Tarantino, Peckinpah, Scorsese, Eastwood, John Boorman, Oliver Stone, Park Chan-wook, Kick-Ass évite de sombrer dans la violence gratuite comme les autres blockbusters estivaux et préfère s’intéresser aux conséquences de la violence. (…) Dans le premier film, Kick-Ass passe six mois à l’hôpital après sa première altercation. Ironie du sort, le personnage de Jim dans Kick-Ass 2 est un Chrétien Born Again et le fait qu’il refuse d’utiliser une arme à feu fait partie des choses qui, selon Jim, l’ont attiré dans ce personnage. » 

Mark Millar conclue en disant qu'il adore Jim Carrey et respecte son militantisme concernant le contrôle des armes.

Par Marie E..



Pas de commentaire pour le moment, soyez le premier !




Soyez de la partie, écrivez votre commentaire ou réaction !


       Email

Votre réaction :