Accueil > Jan Kounen
 Jan Kounen

Jan Kounen

Nom : Kounen
Prénom : Jan
Date de naissance : 2 mai 1964
Âge : 55 ans
Site officiel : http://www.jankounen.com/
Nationalité : Français



L'actualité récente de Jan Kounen

Biographie

Jan Kounen est né le 2 mai 1964 à Utrecht aux Pays-Bas. Dans un premier temps il étudié aux Arts Décoratifs de Nice (E.P.I.A.R.), plus particulièrement dans les domaines cinéma/animation/pixillation. Un école dont il sort en 1988 avec le Diplôme National Supérieur d'Expression Plastique. Il y tourne ses premiers courts métrages en super 8mm (soft) et 16mm (La mort jaune notamment) et réalise également des films d'animation pour la TV hollandaise.

Jan Kounen
devient ensuite assistant opérateur et réalisateur pour des clips vidéo et des documentaires et caméraman reporter pour une agence d'images. Il se forge une solide réputation dans le milieu. En 1989, il réalise Gisèle Kérozène, qui obtient le Grand Prix du court métrage au Festival d'Avoriaz et, l'année suivante,  L'âge de plastic avec le groupe Elmer Food Beat.

Tout en poursuivant des projets d'écriture (adaptation d'un roman de Serge Brussolo, série TV Gisèle Kérozène), il signe en 1990 ses premiers clips vidéo pour Pauline Ester ("Le monde est fou"),  et Erasure ("Voulez-vous", "Lay All Your Love On Me"). Parallèlement le jeune cinéaste filme également de nombreux spots publicitaires en France, Allemagne et Grande-Bretagne (pour Nuts, Peugeot, Tang, Gordon's Gin, Miko, Adidas...).

Jan Kounen écrit le projet de Vibroboy en 1991 avec Carlo de Boutiny qu'il tourne en 1993. Ce court métrage obtient le Prix de la Recherche au Festival de Clermont-Ferrand. Il réalise également Capitaine X court métrage dit "inachevé", puis Le dernier chaperon rouge, une petite comédie musicale avec Emmanuelle Béart.

1995 marque un tournant : Jan réalise son premier long métrage, le dérangeant Dobermann, avec dans le rôle principal Vincent Cassel. Très critiqué, il imposant un ton nouveau dans le cinéma hexagonal, avec des mouvements de caméras amples et des travellings énergiques.

Changement total de registre ensuite : il part en repérages au Mexique et au Pérou pour son projet d'adaptation de la BD Blueberry, il découvre la culture chamane des shipibo-conibos, dont il tombe amoureux ; il lui consacre plusieurs mois au cours desquels il filme un long métrage documentaire : Other Worlds (sorti en 2004). Il crée une association :  Spirit of Anaconda et programme une série de documentaires de 52 minutes : Another Reality.

Long-métrage ambitieux, Blueberry se révèle toutefois un échec commercial, malgré l'investissement de la Gaumont et la présence de Vincent Cassel en tête d'affiche.

Jan Kounen s'attèle alors à l'adaptation de 99 francs, le roman de Frédéric Beigbeder, avec Jean Dujardin. Le film est salué par la critique et rencontre son public.

En 2009, Jan Kounen continue de brouiller les pistes avec Coco Chanel et Igor Stravinsky, qui relate les relations amoureuses entre la célèbre couturière et Igor Stravisky. Le long-métrage sort quelques mois après Coco avant Chanel, autre biopic.

Les films réalisés :