Accueil > Mike Leigh
 Mike Leigh

Mike Leigh

Nom : Leigh
Prénom : Mike
Date de naissance : 20 février 1943
Âge : 76 ans
Nationalité : Britannique



L'actualité récente de Mike Leigh

Biographie

Mike Leigh est né le 20 février 1943 dans la banlieue de Manchester.  Ce dernier se destinait tout d'abord à une carrière d'acteur. Il étudie l'art dramatique à la London Royal Academy of Dramatic Art, où il se dirige finalement, et tout naturellement, vers la mise en scène et l'écriture.

Il intègre la London Film School puis débute sa carrière de metteur en scène avec deux pièces, "The Box Play" et "Bleak Moments". Cette dernière sera adaptée pour le cinéma par Mike Leigh lui-même en 1972.

Le film, l'histoire d'une femme vivant dans un pavillon sinistre avec sa sœur simple d'esprit, et dont la vie se trouve bouleversée par l'irruption de hippies qui leur louent le garage, est une chronique familiale austère, anti-spectaculaire mais juste et sensible.

Le public ne suit pas, en dépit de critiques dithyrambiques (et les grands prix des Festivals de Locarno et de Chicago).

De retour au théâtre, Mike Leigh, dont le travail repose essentiellement sur l'improvisation et sur une collaboration étroite avec les comédiens, réalisera, dans les vingt années qui suivront, un certain nombre de téléfilms, dont certains, comme "Four Days in July" et surtout "Meantime", avec Gary Oldman, trouveront une sortie (limitée) en salles.

Des portraits acides de l'Angleterre contemporaine qui en font alors, avec Ken Loach, l'une des signatures les plus originales de la BBC.

En 1988, Mike Leigh revient au cinéma, près de vingt-cinq ans après son dernier film. Avec High hopes, portrait d'une vieille Anglaise aux prises avec un fils baba-cool et avec une fille un peu trop ambitieuse, il brosse un tableau réaliste et ironique de l'Angleterre thatchérienne. La machine est relancée et, à partir de la fin des années 80, le cinéaste se consacre presque exclusivement au cinéma.

Life is sweet est à nouveau le portrait d'une famille anglaise type, dysfonctionnelle, hystérisante, mais au fond vecteur d'une tendresse qui ne dit pas son nom. On y découvre entre autres Jane Horrocks, future Bubbles de "Ab Fab" et Little Voice du film homonyme.

Naked sera la première reconnaissance publique de Mike Leigh, en 1993, notamment grâce à Festival de Cannes où David Thewlis, encore inconnu, se voit décerné le Prix d'interprétation suite à son incroyable performance dans le rôle de Johnny, clochard philosophe qui bouleverse les vies de ceux qu'il croise durant ses dérives nocturnes.

Un portrait âpre qui sera suivi du triomphal Secrets et mensonges, les retrouvailles impossibles, ou presque, entre une Anglaise de 50 ans et sa fille, noire, abandonnée à la naissance parce qu'elle était le fruit d'un viol.

Mélodramatique à souhait mais admirablement interprété par Marianne Jean-Baptiste et Brenda Blethyn, le film remporte rien moins que la Palme d'or au Festival de Cannes 1996 et un Prix d'interprétation pour Brenda Blethyn. L'année suivante, Mike Leigh retrouve Katrin Cartlidge (héroïne de Naked) pour la chronique doucereuse

Deux filles d'aujourd'hui, évocation du temps qui passe au fil des retrouvailles de deux amies d'adolescence. Avec Topsy-turvy, Mike Leigh réalise son premier film qui ne s'inscrit pas dans l'Angleterre contemporaine.

Ses deux héros, Gilbert et Sullivan, sont néanmoins des incontournalbles de la culture anglaise, ultre-célèbres (outre-Manche) créateurs d'opérettes.

Par la suite, Mike Leigh réalise des films profons, humanistes et passionnants : All or Nothing, Vera Drake, Another year ou encore Be Happy.

Les films réalisés :