Accueil > Thomas Gilou
 Thomas Gilou

Thomas Gilou

Nom : Gilou
Prénom : Thomas
Date de naissance : 1 janvier 1955
Âge : 64 ans
Nationalité : Français



L'actualité récente de Thomas Gilou

Biographie

Né en 1955 à Boulogne-Billancourt, Thomas Gilou s'oriente rapidement vers le cinéma et obtient, en 1977, sa licence de cinéma et d'arts plastiques à l'Université de Paris VIII. Deux ans plus tard, il réalise son premier court métrage, en 16 mm noir et blanc, General Lee et ses Teddy Boys puis, l'année suivante, il retente l'expérience, en couleur cette fois, avec Rebel Rock, qui marque également le début de sa collaboration avec Olivier Esmein, avec lequel il fondera, en 1986, Amorce Films, une société de production qui donnera naissance à quinze courts métrages par la suite. 1983 voit la profession s'intéresser de plus près au jeune réalisateur à l'occasion de son quatrième court métrage, La combine de la girafe, primé au Festival du film de comédie de Vevey, au Festival d'Epinay, au Festival d'Albi (Prix du public), au Festival de Clermont-Ferrand (Prix du public également), et nominé aux Césars. L'aventure des César ne fait que commencer, puisqu'en 1986, pour son premier long, Black mic-mac, il est nominé pour le César du Meilleur premier film. Le film, une comédie délirante prenant pour cadre la communauté africaine de Paris est un immense succès commercial. C'est pourtant seulement neuf ans plus tard que Gilou revient au cinéma avec, Raï, cette fois ancré dans la banlieue et avec pour principaux protagonistes la communauté arabe. Tabatha Cash, ex-star du porno, a beau être de la partie, le public ne suit pas. Entre-temps, Thomas Gilou réalise un reportage pour France 3 intitulé "Nuit Back", un téléfilm, "Double peine", et un spot publicitaire pour une marque de boisson pétillante à base de houblon. La vérité si je mens !, son troisième film, sera celui de la consécration, avec près de cinq millions d'entrées en France. C'est cette fois le Sentier et ses commerçants juifs qui font l'objet de cette pétillante comédie, axée sur des personnages hauts en couleur. Décidément attaché à dépeindre les communautés internationales installées en France, Gilou s'intéresse, pour Chili con carne, son quatrième film, aux Latinos de Paris, et tricote une histoire sur fond de salsa et d'amours pimentées. Mais la sauce peine à prendre, et le réalisateur joue la carte de la facilité en signant La vérité si je mens ! 2. 10 millions d'entrées à la clé ! S'ensuit Michou d'Auber avec Gérard Depardieu et Nathalie Baye et Victor (2009) où il dirige Pierre Richard.

Les films réalisés :