Accueil > William Hurt
 William Hurt

William Hurt

Nom : Hurt
Prénom : William
Date de naissance : 20 mars 1950
Âge : 68 ans
Nationalité : Américain



L'actualité récente de William Hurt

Biographie

William Hurt est né le 20 mars 1950 à Washington.Issu de la Tufts University et de la Juilliard School of Music and Drama de New York, William Hurt a été nommé quatre fois à l’Oscar et l’a remporté pour Le baiser de la femme araignée. Il a entamé sa carrière au théâtre et s’est produit dans plus d’une cinquantaine de pièces dont Henry V, 5th of July, Hamlet, Richard II.

C’est en 1980 que William Hurt tient son premier rôle au cinéma, dans Au-delà du réel. Il joue ensuite dans L’oeil du témoin de Peter Yates, et La fibère au corps de Lawrence Kasdan, qu’il retrouvera par la suite pour Les copains d'abord, Voyageur malgré lui et Je t'aime à te tuer. Il tourne aussi Gorky park de Michael Apted. En 1986, il remporte l’Oscar du meilleur acteur pour Le baiser de la femme araignée d'Hector Babenco, ainsi que le BAFTA Award et le Prix d’interprétation à Cannes. Il est nommé à nouveau à l’Oscar en 1987 pour Les enfants du silence de Randa Haines puis en 1988 pour Broadcast news de James L. Brooks.

A sa filmographie viennent s’ajouter Alice de Woody Allen, Le docteur de Randa Haines, Jusqu'au bout du monde de Wim Wenders, La peste de Luis Puenzo, Le deuxième père de Chris Menges, Confidences à un inconnu de Georges Bardawil avec Sandrine Bonnaire, Smoke de Wayne Wang, Jane Eyre de Franco Zeffirelli, Un divan à New-York de Chantal Akerman, avec Juliette Binoche, Dark City de Alex Proyas, Perdus dans l'espace de Stephen Hopkins. William Hurt a été salué pour sa prestation dans Sunshine de Istvan Szabo en 2000, face à Ralph Fiennes. Le film a remporté trois Genie Awards dont celui du meilleur film. Il a joué la même année dans The Simian Line avec Lynn Redgrave et Eric Stoltz, et dans Dune. En 2001, il a été la vedette du film indépendant Rrare birds de Sturla Gunnarsson aux côtés de Molly Parker, nommé à l’équivalent canadien de l’Oscar du meilleur film et présenté au Festival de Toronto. La même année, il a interprété The Flamingo Rising, d’après le roman de Larry Baker, sous, la direction de Martha Coolidge.

William Hurt a aussi tenu un rôle secondaire dans le film de Steven Spielberg A.I. Intelligence Artificielle. En avril 2001, le comédien a joué dans « Varian’s War », réalisé par Lionel Chetwynd et produit par Barwood Films, la société de Barbra Streisand. Il y avait pour partenaires Alan Arkin, Julia Ormond et Lynn Redgrave. En 2002, il a joué dans le film de Jay Russell Tuck everlasting présenté au Festival de Toronto. William Hurt a joué aussi dans Au plus près du paradis de Tonie Marshall, avec Catherine Deneuve.

Il est revenu sur le petit écran en 2006 dans la série Nightmares and Dreamscapes, d’après des nouvelles de Stephen King, avec William H. Macy, Samantha Mathis, Claire Forlani et Ron Livingston. William Hurt a lu plusieurs ouvrages pour la radio, dont The Great Railway Bazaar de Paul Theroux,  The Shipping News de E. Annie Proulx, The Polar Express et The Boy Who Drew Cats.

Il a été le narrateur de documentaires comme « Searching for America: The Odyssey of John Dos Passos, Einstein - How I See the World  ou To speak the Unspeakable sur Elie Wiesel, réalisé et produit par Pierre Marmiesse. En 1988, il a reçu le premier Spencer Tracy Award décerné par l’UCLA.

Filmographie sélective :