Dans tes rêves
Critique du film

Affiche miniature du film Dans tes rêves Affiche du film Dans tes rêves
 


56 %   (44 votes)

Donnez votre avis !

Ciné : 13 avril 2005

Genre : Drame.
Nationalité : Français

Ghetto sitcom (6 / 10)

Un petit film français sorti de manière assez inaperçu, et qui mettait en scène pour son premier rôle le rappeur Disiz La Peste (MC français pratiquant un rap plutôt second degré et vitriolé, se moquant souvant de ses pairs), où l'on retrouve notamment Vincent Elbaz, Edouard Montoute, Jean Pierre Cassel ou Béatrice Dalle. On pouvait craindre que Dans tes rêves ne réitère les clichés éculés sur la banlieue, la galère et le racisme.

Au final, il propose une gentille chronique de quartier, entre film humoristique sur la banlieue changeant des repompes misérabilistes habituelles,  et une ode au hip-hop collectif. La photo et les ambiances ne sont pas sans rappeler un croisement (moins réussi) entre Les barons et La haine. Mais le film demeure plutôt sans impact, sans réelle chute, et en essayant de pointer les clichés du doigt, s'enlise parfois dans ses propres caricatures, aux traits souvent grossiers alors que l'intention y est. Reste la performance assez plaisante de Disiz sur pellicule, une joli séquence de répètes  de breakdance, moment de déclaration d'amour à ce dernier, des acteurs rigolos (Montoute dans un rôle qui le change de ses personnages comiques pas droles, et Elbaz en manouche casseur est ridicule et hilarant) et une bande son bien foutue.

Par Laurent B. le 11 mai 2010.

Critique du film Dans tes rêves (5 / 10)

LA VIE REVEE D'UN ANGE

Et çà recommence ...
Le septième art fait la part belle à des phénomènes tautologiques, cycliques.
A intervalle régulier le spectateur se voit contraint de visionner un énième remake de Flashdance.
En 1997, Ophélie Winter essayait d'aider une jeune fille à s'en sortir dans Bouge !

Plus récemment, Alive avec Maxime Nucci (le chéri de la chanteuse Jenifer) et Richard Anconina (La vérité si je mens !, Tchao Pantin) nous faisait pénétrer dans l'univers des comédies musicales, avec difficulté de financement à l'appui.
Voici le désormais pendant hip-hop avec Disiz La Peste pour la street-crédibility, Alex Descas dans le rôle du producteur et Béatrice Déalle pour la soi-disante controverse.
Pour le reste, la recette, est encore et toujours la même, sans rien de corsé.

Avec une bande-son censée attirer un public ado adepte de Skyrock.
Hélas, Dans tes rêves enfile les clichés comme des perles, rentrant de plein fouet dans les lieux communs qu'il était censés évités sur la banlieue.
Mathieu Kassovitz peut dormir tranquille : La Haine reste à ce jour le meilleur long-métrage tourné sur ce sujet sensible.

H.Troccaz

Par zoom-Cinema.fr le 13 avril 2005.

Dernières réactions sur Dans tes rêves

Attention, il est possible que certains commentaires contiennent des révélations sur la fin du film "Dans tes rêves" ou sur des éléments clés de celui-ci, donc prudence pour ceux qui n'ont pas encore vu Dans tes rêves.

Soyez le premier à commenter ce film !


       Email

Votre réaction :