Harry Potter et l'ordre du Phénix
Critique du film

Affiche miniature du film Harry Potter et l'ordre du Phénix Affiche du film Harry Potter et l'ordre du Phénix
 


56 %   (154 votes)

Donnez votre avis !

Ciné : 11 juillet 2007

Genre : Fantastique.
Nationalité : Américain

Critique du film Harry Potter et l'ordre du Phénix (8 / 10)

HARRY-RRESISTIBLE


Véritable haut du panier de la production mondiale, la saga Harry Potter et l’Ordre du phénix ne déroge pas à la règle et maintient la série à un niveau d’exigence certain. Sans pour autant apporter un souffle nouveau, David Yates fait preuve d’une rare psychologie. Son sens évident de l’ellipse apporte une réelle épaisseur à l’ensemble. Approche validée par un montage habile, valorisant l’histoire au niveau  de la lecture et références multiples : fanatisme, violence trauma post-11 septembre 2001. A ce titre David Yates se révèle un excellent narrateur, avec un scénario maîtrisé, et une intrigue resserrée. Comme toute bonne grosse production qui se respecte, le cinéaste offre aux spectateurs les plus exigeants son lot de scènes de bravoure (la rébellion au sein du ministère de la magie, l’épilogue avec l’attaque des détraqueurs). Mais l’essentiel est ailleurs, bien loin des effets spéciaux. Enfonçant un peu plus le clou, David Yates habille l’ensemble de couleurs plus sombres et offre une partition encore plus intense à Daniel Radcliffe. Bien loin des gentils Harry Potter à l’école des sorciers et Harry Potter et la chambre des secrets, ce troisième volet se révèle d’une rare noirceur. On avait tendance à l’oublier, mais l’interprète du jeune apprenti sorcier a gagné en épaisseur au fil des épisodes. Sensible, intuitif, Daniel Radcliffe fait passer Harry Potter à l’âge adulte grâce à son jeu sensible. En un mot : épatant. L’effet spécial, c’est lui.

Déception ...

On approche de la fin...on attend de mieux en mieux..et...rien. Strictement et tristement rien. Le néant total de surprises venant de David Yates (The way we live now). Le danger dans l’adaptation d’une oeuvre, c’est d’omettre les éléments que le lecteur attendait, auxquels il attachait de l' importance. Les fervents lecteurs de la créatrice du sorcier à lunettes, J.K. Rowling, seront les premiers déçus. Certes, on ne peut pas TOUT retranscrire à l’écran, on était prévenu. Cependant, faire l’impasse sur autant d’évènements porte préjudice au film.

Quant à son sens de l’ellipse, on pourrait le trouver trop développé. On a l’impression que le réalisateur a cherché la facilité. Passé outre le fait que le réalisateur ne nous livre pas une version de Harry Potter et l’Ordre du Phénix telle qu’on aurait pu l’imaginer, (l’espérer) on retrouve avec plaisir les trois acolytes, plus matures, toujours unis dans les pires situations. On découvre également les nouveaux personnages que nous révèle l’histoire (comme la mystérieuse Luna Lovegood – Evanna Lynch). Le choix du réalisateur aura été de minimiser beaucoup de choses au final. Ce dernier n’étant pas judicieux quand on s’attèle à l’adaptation d’un des bestsellers les plus vendus / lus / appréciés au monde.

David Yates reprendra les commandes de la saga pour le 6ème volet, alors autant ne pas compter d’ores et déjà sur un Harry Potter et le Prince de sang mêlé fidèle à l’oeuvre. Verdict en novembre 2008.

Tiffany

Par zoom-Cinema.fr le 11 juillet 2007.

Dernières réactions sur Harry Potter et l'ordre du Phénix

Attention, il est possible que certains commentaires contiennent des révélations sur la fin du film "Harry Potter et l'ordre du Phénix" ou sur des éléments clés de celui-ci, donc prudence pour ceux qui n'ont pas encore vu Harry Potter et l'ordre du Phénix.

Ce film a 1 commentaire.


       Email

Votre réaction :