Accueil > La Fille du RER > Secrets de tournage

La Fille du RER
Secrets de tournage

Affiche miniature du film La Fille du RER Affiche du film La Fille du RER
 


50 %   (52 votes)

Donnez votre avis !

Ciné : 18 mars 2009

Genre : Drame.
Nationalité : Français

Secret de tournage du film La Fille du RER

Secret de tournage du film La Fille du RER

Le fait-divers au cinéma

Rares sont les films qui s’inspirent de faits divers. Le plus souvent le septième art se sert de destins de criminels (Mesrine, Albert Spagiari avec sans arme ni haine ni violence, Roberto Succo) pour traiter d’un sujet qui a défrayé la chronique. Quelques exceptions existent tout de même : les sœurs Papins (Les blessures assassines) La vérité de Clouzot, L’emploi du temps de Laurent Cantet. L’issue est connue, le personnage reste une énigme, le fait-divers est la partie solide d’une réalité entièrement malléable. Il est ainsi un support idéal de fiction pour les auteurs. Avec La fille du RER André Téchiné est donc parti d’une information qui a marqué l’actualité pour la reproduire sur grand écran. Il s’est entouré d’un joli casting, dont Emilie Dequenne, révélée par les frères Dardenne, qui de films en films (La femme de ménage, Le pacte des loups) s’impose dans l’Hexagone.

A ses côtés, deux monuments du cinéma français : Michel Blanc et Catherine Deneuve. Les deux comédiens n’ont pas connu de grands succès ces derniers temps, que ce soit avec Nos 18 ans ou Cyprien. Les spectateurs préfèrent les voir dans des films plus classiques au lieu de long-métrage mis scène par de jeunes cinéastes. La fille du RER marque les retrouvailles entre Michel Blanc et André Téchiné, qui l’avait dirigé dans son précèdent film, Les témoins, bouleversant drame sur les années sida. Le réalisateur dirige également pour la sixième fois Catherine Deneuve. La fille du RER sort le 18 mars 2009 en salle. Il tentera de profiter de l’opération Le printemps du cinéma. Mais il devra faire face à un sérieux concurrent : la comédie Coco.

Coupez ! (en deux)

André Téchiné explique pourquoi il a voulu découper son film en deux parties distinctes : "Oui, une des premières idées a été de couper le film en deux. D’abord raconter la généalogie d’un mensonge puis les conséquences démesurées que cette fabulation va entraîner, jusqu’à la décision de justice. J’ai gardé de la pièce de Jean-marie Besset le travail de documentation, tout ce qui appartenait au domaine public. En revanche, la partie plus intime, le travail sur les personnages et leurs relations a été complètement changé. Et je me suis aussi servi des commentaires sur le fait-divers. J’ai repris de façon rigoureusement exacte les propos prélevés dans la réalité de l’époque. J’ai simplement mis l’accent sur le fait que la communication fonctionnait sur un dossier judiciaire vide."

Par zoom-Cinema.fr le 18 mars 2009.

Dernières réactions sur La Fille du RER

Attention, il est possible que certains commentaires contiennent des révélations sur la fin du film "La Fille du RER" ou sur des éléments clés de celui-ci, donc prudence pour ceux qui n'ont pas encore vu La Fille du RER.

Soyez le premier à commenter ce film !


       Email

Votre réaction :