Le seigneur des anneaux : Le retour du roi
Critique du film

Affiche miniature du film Le seigneur des anneaux : Le retour du roi Affiche du film Le seigneur des anneaux : Le retour du roi
 


66 %   (215 votes)

Donnez votre avis !

Ciné : 17 décembre 2003

Genres : Aventure, Fantastique.
Nationalité : Néo-Zélandais

Critique du film Le seigneur des anneaux : Le retour du roi (9 / 10)

ROYALTIES

Voilà. Au terme de trois heures vingt d'orgie (ajoutées aux sept des deux premiers volets en versions longues), le mot "Fin" s'affiche sur l'écran, laissant des millions de spectateurs presque orphelins, émus aux larmes, livrés à eux-mêmes pour la suite de leurs vies. Tolkien a écrit Le Seigneur des Anneaux au siècle dernier, Peter Jackson l'aura transmis aux générations futures. Les plus grandes oeuvres ne meurent jamais. Visuellement, Le Retour du Roi ridiculise les deux volets précédents. La grande bataille de Minas Tirith dépasse toutes les limites et éblouit un peu plus à chaque plan dévoilé. Les décors paraissent encore plus fascinants qu'auparavant. La mise en scène de Peter Jackson offre des scènes magnifiques, entre l'écriture riche et poétique de Tolkien et les peintures d'Alan Lee et John Howe, tout en y apportant un nombre d'idées de cinéma étourdissant.

Sur les plans scénaristique et émotionnel, le film profite de tous les éléments mis en place par ses prédécesseurs. L'intensité monte avec un rythme savamment réglé jusqu'au paroxysme de la saga tandis que l'on ne cesse de s'émerveiller devant tant de beauté cinématographique. C'est bien simple : personne n'aurait pu faire mieux. Pour les fans du livre, bien sûr, il manquera toujours certaines séquences (Saroumane et Grima ont disparu, l'histoire d'amour entre Eowyn et Faramir est à peine sous-entendue?). Gageons qu'une version longue viendra réparer tout cela en DVD (aux dires de son réalisateur, le premier montage de cet épisode durait neuf heures !). On n'ose d'ailleurs à peine songer au bonheur que procurera, dans quelques mois, la vision continue de toute la trilogie dans sa version intégrale.

D'ici là, soyons bien conscients d'une chose : nous venons d'assister à un moment unique dans l'histoire du cinéma. Quelque chose de comparable à la première projection du cinématographe des frères Lumière, au Citizen Kane d'Orson Welles ou au 2001 : l'Odyssée de l'espace de Stanley Kubrick. Les frères Wachowski (Matrix) s'occupent désormais de la branche post Star Wars. Peter Jackson, lui, a déjà rejoint Tolkien au panthéon des grands créateurs de notre temps. De la gratitude, voilà ce que l'on ressent à la fin du Retour du Roi.

Par zoom-Cinema.fr le 17 décembre 2003.

Dernières réactions sur Le seigneur des anneaux : Le retour du roi

Attention, il est possible que certains commentaires contiennent des révélations sur la fin du film "Le seigneur des anneaux : Le retour du roi" ou sur des éléments clés de celui-ci, donc prudence pour ceux qui n'ont pas encore vu Le seigneur des anneaux : Le retour du roi.

Ce film a 3 commentaires.


       Email

Votre réaction :