Mes amis, mes amours
Critique du film

Affiche miniature du film Mes amis, mes amours Affiche du film Mes amis, mes amours
 


52 %   (60 votes)

Donnez votre avis !

Ciné : 2 juillet 2008

Genre : Comédie.
Nationalité : Français

Critique du film Mes amis, mes amours (5 / 10)

TOIT ET MOI

Y aurait-il une malédiction Marc Lévy ? La question mérite d’être posée. Après le tiède Et si c’était vrai ? la deuxième adaptation du célèbre écrivain peine à convaincre. Le long-métrage avait tout pour séduire : un casting harmonieux, un décor de rêve (Londres).

Sans doute paralysée par son sujet et le fait d’adapter l’œuvre de son propre frère, la jeune réalisatrice peine à trouver ses marques. Le rythme de l’ensemble s’en ressent clairement.

Comble pour ce genre de production, les coups de foudre ne sont pas légion. L’histoire stagne, peine à évoluer et finit même par lasser. Le consensuel finit par prendre le pas.

Sans pour autant être déplaisant, Mes amis, mes amours manque de peps.

 

Mes amis mes amours ... mes désillusions

Le concept du livre permet de raconter une histoire qui pourra être appréciée par diverses personnes car l'écrivain crée chez le lecteur une atmosphère fictive dont chacun peut en modifier l'aspect. Par conséquent, il créera diverses atmosphères découlant de celle d'origine.

Le film, lui, n'offre qu'une seule représentation visuelle de l'histoire. En d'autres termes, qu'une seule alternative, d'où le problème majeur dans l'adaptation cinématographique. Si ce nest pas la vision à laquelle s'attend le lecteur, il risque d'être déçu en tant que spectateur.

Lorrain Levy n'a dont pas choisi la facilité. Adapter un roman à succès est toujours aventureux - les conséquences lourdes en cas d'échec. La réalisatrice ne parvient pas à recréer la magie des relations si drôles, intenses et périlleuses du livre. Certains personnages sont de véritables caricatures, tandis que d'autres paraîssent bien ternes voire à côté de la plaque (comme Florence Foresti, aux antipodes de la Sophie du livre). Seul Vincent Lindon s'en sort.

Si les acteurs parviennent à extraire quelques sourires de nos moues dubitatives, on est loin du plaisir suscité par l'oeuvre papier. Conclusion : Chers réalisateurs, n'adaptez que les oeuvres méconnues du grand public. Ou arrêtons de lire de bons livres.

                                                                        Tiffany

 

Par zoom-Cinema.fr le 2 juillet 2008.

Dernières réactions sur Mes amis, mes amours

Attention, il est possible que certains commentaires contiennent des révélations sur la fin du film "Mes amis, mes amours" ou sur des éléments clés de celui-ci, donc prudence pour ceux qui n'ont pas encore vu Mes amis, mes amours.

Soyez le premier à commenter ce film !


       Email

Votre réaction :