Accueil > MR-73 > Secrets de tournage

MR-73
Secrets de tournage

Affiche miniature du film MR-73 Affiche du film MR-73
 


52 %   (57 votes)

Donnez votre avis !

Ciné : 12 mars 2008

Genre : Policier.
Nationalité : Français

Secret de tournage du film MR-73

Secret de tournage du film MR-73

MR-73, la fin d’un triptyque

Le film noir ne fait pas forcément recette. Pour preuve, le revers subit par le polar Le deuxième souffle, malgré son casting prestigieux. En tête Daniel Auteuil, également à la tête de Mr-73. Le long-métrage marque les retrouvailles entre le comédien et le réalisateur de 36 quai des Orfèvres. Un film sombre qui avait relancé la mode du polar dans l’hexagone : Ne le dis à personne, Contre-enquêteMR 73 est le troisième volet d’un triptyque qui a débuté avec Gangsters. En fil rouge la solitude,la désespérance et l’errance. L’idée de ce film avait germé dans la tête du cinéaste dès l’âge de 15 ans ! Parmi les influences revendiquées : Adieu, ma jolie de Dick Richards avec Robert Mitchum, The Pledge de Sean Penn, Le Cercle Rouge avec Yves Montand, Angel Heart. Mr-73 sort dans un contexte de forte concurrence, en pleine émergence du phénomène Bienvenue chez les ch'tis de Dany Boon, qui a séduit 5 million de spectateurs en une semaine, le meilleur démarrage de toute l'histoire du cinéma hexagonal ! La comédie nordiste, avec au générique Guy Lecluyse…également présent dans Mr-73.

Le Manurhin 73

On ne change pas une équipe qui gagne comme le veut le proverbe. Après le succès de 36 quai des Orfèvres, Olivier Marchal retrouve Daniel Auteuil dans ce nouveau polar, intitulé MR-73, à l'ambiance très sombre. Logique quand on connaît le passé de flic du réalisateur. Derrière le titre se cache une abréviation. MR-73 désigne le Manurhin MR-73, un revolver double action français. Le titre du film prend tout son sens lors de l'épilogue. Pour compléter le casting, Olivier Marchal a réunit une équipe éclectique : Daniel Auteuil donc, mais aussi Olivia Bonamy, Gérald Laroche, Catherine Marchal, Francis Renaud, Guy Lecluyse, Philippe Nahon.

D'après des faits réels

MR 73 est inspiré de faits réels. Olivier Marchal n'est jamais très loin dans l'ombre de Schneider, "ce flic qui emporte avec lui tant de fantômes et de cicatrices à vif, que la traque et la fuite se confondent en une même exigence" (Bénédicte Desforges, auteur de FliC, chronique de la Police ordinaire). "Au 36 quai des Orfèvres, l'institution dévorait les hommes, poursuit l'écrivain. Dans la visée de MR 73, c'est le passé du flic qui le broie, et qui lui rappelle sans répit que le présent n'est jamais une affaire classée. Olivier Marchal a confié ses démons aux personnages de MR 73. Schneider et les autres portent en eux des bouts de vraies vies qui n'appartiennent pas au cinéma." "Je m'inspire d'une histoire vraie qui au final est diluée dans une dramaturgie fictionnelle, ajoute le cinéaste. Pour le respect de la mémoire de ces gens-là, il fallait que le film soit une oeuvre à part entière avec toute la magnificence, la beauté et l'impact que doit avoir chaque séquence. Le fait d'avoir retrouvé cette petite fille - jouée par Olivia Bonamy - vingt ans plus tard est un événement tellement extraordinaire que j'ai eu envie de le partager. Je me suis dit que la vocation de quelqu'un qui fait des films, c'est aussi de faire participer ce monceau d'émotions qui ont été les miennes à travers 20 ans d'existence au moment où cette histoire est arrivée et la sortie du film. Je souhaitais transmettre au public ces moments de vie, en lui disant que des évènements comme ceux que je raconte existent et que la vie d'un flic ça peut-être aussi ça !!!"

Par zoom-Cinema.fr le 12 mars 2008.

Dernières réactions sur MR-73

Attention, il est possible que certains commentaires contiennent des révélations sur la fin du film "MR-73" ou sur des éléments clés de celui-ci, donc prudence pour ceux qui n'ont pas encore vu MR-73.

Ce film a 1 commentaire.


       Email

Votre réaction :