Accueil > Dany Boon
 Dany Boon

Dany Boon

Nom : Boon
Prénom : Dany
Date de naissance : 26 juin 1966
Âge : 53 ans
Nationalité : Français



L'actualité récente de Dany Boon

Biographie

Dany Boon est né le 26 juin 1966 à Armentières sous le nom de Daniel Hamidou. Difficile d’y échapper : Dany Boon revendique ses origines du Pas-de-Calais, notamment à travers des sketchs désopilants, où il se moque avec gentillesse de "la mer marron" et de l’accent des habitants à la générosité légendaire.

Après des études collège Desrousseaux, Saint-Charles et au lycée Saint-Jude, le jeune homme découvre sa passion au lycée Saint-Luc de Tournai, où il se plonge dans les arts graphiques. Dany Boon débarque à Paris en 1985. Son don pour la comédie est évident.

Sachant observer à merveille ses semblables, Dany Boon trouve dans son entourage des sources d’inspirations inépuisables. Le déprimé, le taré, Jean-Pierre le culturiste, le lecteur culturé, Jacky le chtimi, Dr Butag, le militaire. Autant de personnages qui forgent l’univers du trublion au gré de one-man-show. Les spectacles qui remportent un succès croissant.

Pourtant Dany Boon ne se moque jamais des habitants du nord, laissant entrevoir une lueur de tendresse, par son regard enfantin et son don unique pour la grimace. L’homme possède plus d’une corde à son arc : solo au piano, magie, réflexion sur la peine de mort dans la chaise électrique. Mieux : il manie avec brio l'absurdité la plus loufoque, empreint de générosité.

Le public accourt en masse, et en fait un des comiques les plus populaire de l'Hexagone, au même titre qu’Elie Semoun et Franck Dubosc. Après plusieurs nominations au Molière, et les succès de ses one-man-show (Dany Boon au Palais des glaces, Nouveau spétak, Waïka), le cinéma lui fait les yeux doux.

Après être devenu le meilleur copain (Mon meilleur ami) de Daniel Auteuil, avoir côtoyé Gad Elmaleh dans La doublure de Francis Veber, Dany Boon donne la réplique à Guillaume Canet dans Joyeux Noël.

Fort de ses expériences, il a mis en scène son premier film en 2005, La maison du bonheur, avec Michèle Laroque, d’après son show La vie de chantier.

Un joli succès d'estime, suivi trois ans plus tard de Bienvenue chez les cht'is, emmené par Kad Merad. Le film qui bat tous les record. Il devient même le long-métrage français le plus vu de tous le temps, plus de 20 millions d'entrées. Un véritable phénomène de société.

En 2011 Dany Boon met en scène une nouvelle comédie intitulée Rien à déclarer, où il dirige Benoit Poelvoorde. L'histoire de deux douaniers, français et belges, qui vont devoir travailler ensemble bien malgré eux.

Les films réalisés :


Filmographie sélective :