Accueil > Kad Merad
 Kad Merad

Kad Merad

Nom : Merad
Prénom : Kad
Date de naissance : 27 mars 1964
Âge : 55 ans
Nationalité : Français



L'actualité récente de Kad Merad

Biographie

Kad Merad est né le 27 mars 1964 à Sidi Bel Abbes en Algérie sous le nom de Kadour Merad. Un nom qu’il abrègera pour ses activités artistiques. La musique et Kad une grande passion. Car avant devenir acteur, l’artiste se passionna pour le rock. Une telle fusion qu’il ira jusqu’à participer à l’aventure de plusieurs groupes. Guère étonnant donc qu’on le retrouve quelques années plus tard à pousser la chansonnette chez Les Enfoirés. Mais très vite il prend également le goût pour la comédie, nouvelle passion après un passage au Club Med, où il fait ses premières rames. Le rock, une fois encore le rattrape via la radio, avec la station parisienne spécialisée Oui FM, où il anime une émission.

C’est dans ce cadre qu’il va faire la connaissance de son futur complice Olivier Baroux. Les deux hommes, à l’instar d’Eric et Ramzy, deviennent inséparables. A tel point qu’un certain qu’un certain Jean-Luc Delarue (Tout une histoire, Ca se discute) les débauche. Puis pendant deux ans, c’est au tour de Dominique Farrugia de faire appel à leurs services pour sa chaîne Comédie ! : de 1999 à 2002, ils animent l’émission phare La grosse émission, complètement déjantée. Sans omettre un nouveau passage par la case radio sur Europe 2 (L'autoroute de la fortune). De multiples activités, quoi n’empêche pas les comparses d’ajouter une corde à leur arc avec le cinéma.

Deux aventures sur grand écran : Mais qui a tué Pamela Rose ?, parodie déjantée des long-métrages américains avec Gérard Darmon et Alain Chabat, et Un ticket pour l’espace, comédie foncièrement originale (ah ! la voix d’Enrico Macias) au casting hétéroclite : André Dussolier, Guillaume Canet, Marina Foïs. Ou encore Iznogoud avec Jacques Villeret et Michael Youn. Peu à peu, Kad Merad prend également son envol, mais en solo cette fois, avec des rôles marquants dans Pur week-end d'Olivier Doran avec Bruno Solo, Rien que du Bonheur, J’invente rien, Les choristes aux côtés de Gérard Jugnot et François Berléand, La tête de maman de Carine Tardieu, et surtout Je vais bien ne t’en fais pas de Philippe Lioret, où il incarne le père de Mélanie Laurent. Une prestation toute en retenue et bouleversante, qui lui vaut le César du meilleur acteur dans un second rôle en 2007.

L'année suivante il confirme son statut de star en incarnant le patron de Dany Boon dans le triomphe Bienvenue chez les ch'tis, le film français le plus vu de tous les temps ! Ce qui ne l'empêche pas de retrouver son complice Olivier Baroux pour ses deux premières réalisations : Ce soir je dors chez toi et Safari en 2009. S'ensuit d'autres succès comme RTT et Le petit Nicolas.

Les films réalisés :


Filmographie sélective :