Accueil > Phénomènes > Secrets de tournage

Phénomènes
Secrets de tournage

Affiche miniature du film Phénomènes Affiche du film Phénomènes
 


52 %   (64 votes)

Donnez votre avis !

Ciné : 11 juin 2008

Genre : Fantastique.
Nationalité : Américain

Secret de tournage du film Phénomènes

Secret de tournage du film Phénomènes

Et lors d'une magnifique journée...

M. Night Shyamalan pensa au pire! En effet, il rentrait chez lui quand soudain le pire lui vena à l'esprit "je rentrais à New-York, c'était une journée magnifique et les arbres bordaient la route. Je me suis brusquement demandé ce qui se passerait si la nature se retournait contre nous. en un instant, j'avais toute la structure de l'histoire, les personanges s'imposaient d'eux mêmes. j'en étais ravi parce que les films sont toujours meilleurs et plus accessibles quand c'est la structure qui prédomine. avant même d'avoir écrit un mot du scénario, je savais que je voulais un style particuler pour ce film. j'avais envie de faire quelque chose d'électrique, d'acéré et de dynamique".  

Mark Wahlberg change de style

Mark Wahlberg s'est surtout fait connaitre par des registres où les muscles étaient présents et l'action au rendez-vous. Pour incarner Elliot Moore, le professeur de science, calme, sensible poussé dans ses derniers retranchements par un phénomène inexplicable, M. Night Shyamalan a toujours pensé à lui malgré les registres différents, il en était même convaincu : "Je l'ai vu être ce genre de personnage sensible à travers des petits moments de ses films précédents, par exemple dans la scène 'les rois du désert' où il appelle sa femme alors qu'il est en Iraq. Je l'ai adoré et j'avais envie de le voir ainsi tout un film".

Pour Mark, la certitude n'était pas aussi forte! L'acteur dit que ce rôle est surement le plus dur de sa carrière, car il a du jouer un homme innocent, ce qui le change des autres registres et aussi de son passé houleux avec la justice! Grâce à M.Night, l'acteur a pu travailler son personnage en profondeur et une grande partie de son interprétation est née de ses conversations avec le ralisateur. 

Années 50 quand tu nous tiens

M. Night Shyamalan s'est inspiré des films des années 50/60. Ces films divertissaient tout en jouant sur la carte de l'anxiété, créant un sentiment de catastrophe imminente qui laisse en haleine le spectateur! Des Oiseaux d'Hitchcock à Godzilla en passant par L'invasion des Profanateurs de Don Siegel, Shyamalan souhaitait retrouvé la même force directrice de ces films dans Phénomènes, c'est à dire, le sentiment permanent de l'incertitude de l'existence du genre humain sur terre...

E.D

Par zoom-Cinema.fr le 11 juin 2008.

Dernières réactions sur Phénomènes

Attention, il est possible que certains commentaires contiennent des révélations sur la fin du film "Phénomènes" ou sur des éléments clés de celui-ci, donc prudence pour ceux qui n'ont pas encore vu Phénomènes.

Ce film a 1 commentaire.


       Email

Votre réaction :