Accueil > Reviens-moi > Critique

Reviens-moi
Critique du film

Affiche miniature du film Reviens-moi Affiche du film Reviens-moi
 


54 %   (136 votes)

Donnez votre avis !

Ciné : 9 janvier 2008

Genre : Drame.
Nationalité : Britannique

Critique du film Reviens-moi (8 / 10)

Actes et conséquences

1935. La jeune Briony Tallis s'apprête à faire basculer la vie d'un homme et d'une femme à jamais. Guerre, amour, trahison : le mariage des trois résultant à une belle tragédie romantique. Fort par la présence de ses acteurs, Reviens-moi est LE film de ce début d'année. Ses 7 nominations aux Golden Globes ne pourront que confirmer l'impact qu'il a auprès de ses tiers, professionnels ou simples spectateurs. Adaptation de l'oeuvre de Ian McEwan, le film nous transporte littéralement et ce dès le début. Joe Wright réussi une nouvelle fois à nous bouleverser après son magnifique Orgueil et préjugés.

Il retrouve Keira Knightley gracieuse, plus mature que jamais qu'on a le plaisir de découvrir sous un autre aspect. A ses côtés, l'Ecossais flamboyant James McAvoy. Il nous avait bluffé dans Le Dernier roi d'Ecosse et parvient une nouvelle fois à marquer nos esprits par son habileté à adhérer au personnage. Quant à la fauteuse de troubles, la toute jeune Saoirse Ronan, comment ne pas être élogieux à son égard ? A peine entrée dans l'adolescence qu'elle détient déjà un aplomb digne d'une future grande. La musique, signée Dario Marianelli (déjà en collaboration avec Joe Wright sur Orgueil et préjugés où il offre une bande originale sublime) fait corps avec le film. C'est avec la gorge serrée et le ventre noué qu'on en ressort, les images et la musique prenante en tête. Un film saisissant, à la mise en scène innovante, où la place aux émotions se fait grande.

Tiffany

 

ORGUEUIL ET PREJUGES 

Après le coup d’essai (Orgueil et préjugés), le coup de maitre. En seulement deux films, Joe Wright rentre dans la cour des grands cinéastes. Reviens-moi dépeint déjà les thématiques chères au cinéaste, et un savoir-faire proprement étourdissant. Une maitrise de la mise en scène qui en laissera plus d’un sans voix. Musique ample, mouvement de caméra qui vous englobent. Sans compter une maitrise du montage étourdissante (jeu époustouflant sur les ellipses et le temps). Le sommet étant atteint lors d’un hallucinant plan séquence qui ferait passer Olivier Dahan (La môme) pour un aimable cinéaste amateur. Les romantiques seront aux anges. Les cinéphiles au septième ciel.

H.T

Par zoom-Cinema.fr le 9 janvier 2008.

Dernières réactions sur Reviens-moi

Attention, il est possible que certains commentaires contiennent des révélations sur la fin du film "Reviens-moi" ou sur des éléments clés de celui-ci, donc prudence pour ceux qui n'ont pas encore vu Reviens-moi.

Ce film a 1 commentaire.


       Email

Votre réaction :