Accueil > Reviens-moi > Secrets de tournage

Reviens-moi
Secrets de tournage

Affiche miniature du film Reviens-moi Affiche du film Reviens-moi
 


53 %   (149 votes)

Donnez votre avis !

Ciné : 9 janvier 2008

Genre : Drame.
Nationalité : Britannique

Joe Wright : un réalisateur en or

Joe Wright : un réalisateur en or

 

Joe Wright - Keira Knightley : Deuxième

 

Le réalisateur anglais retrouve sa muse le temps d'un drame.

Revenons en arrière : La belle britannique décroche la clé de la porte dorée d'Hollywood avec la saga des Pirates des Caraïbes. Joe Wright, lui, réalise les épisodes de séries télés britanniques. Puis vient la rencontre et le changement.

 

C'est avec le magnifique Orgueil et préjugés que chacun d'eux va se voir offrir la chance d'apparaître pour l'un réalisateur accompli et l'autre comédienne en sérieux devenir ! En effet, Keira Knightley se voit nominée pour le golden globe et est pressentie pour l'oscar de la meilleure actrice dans un premier rôle. Si elle ne reçoit aucun des deux prix, son talent, lui, est acquis pour tout les gens de la profession.

Quant à Joe Wright, il obtient sa première nomination pour les golden globes avec le film. Mais repart bredouille...

 

L'adaptation

 

De leur seconde union cinématographique naîtra donc Reviens-moi, une alliance de drame sur fond de guerre mondiale et d'expiation. C'est d'ailleurs sur ce sentiment, ce besoin de se faire pardonner en se punissant, que l'œuvre d'Ian McEwan porte. Car si le film est brillamment écrit, derrière le scénario se cache l'auteur lui-même. Lui et Christopher Hampton se sont affairés à recréer l'atmosphère et la vie dessinées dans le livre.

Mais rien n'était acquis dès le départ. La première ébauche du script que Joe Wright eut entre les mains lui semblait trop éloignée du livre en lui-même. Certaines scènes se retrouvaient trop distantes de l'œuvre originelle. Il travailla dessus de la première page à la dernière en compagnie de Christopher Hampton. On sait qu'il n'est pas simple d'adapter une œuvre littéraire en générale, mais la tâche s'avère d'autant plus ardue quand le papier se révèle être un chef-d'œuvre. Le projet de départ devient alors une grande entreprise d'adaptation, qui selon Keira Knightley se voit porter à l'écran par  un homme suffisamment intelligent pour relever le défi.

 

Beaucoup d'éléments tels les monologues intérieurs ainsi que les différentes visions des évènements, selon les personnages, deviennent de véritables casse-têtes lors de l'écriture. Plusieurs solutions sont mises sur pieds pour y parer : filmer jusqu'à trois fois une même scène mais sous différentes perspectives, celles-ci  correspondant aux différentes idées que se font les personnages de ce qu'ils voient et déduisent d'une scène de la vie.

 

 

Un record

On peut dire que c'est le film de tous les défis. Le réalisateur et son équipe se sont attelés à divers projets mais aucun n'était plus grand que celui du plan séquence retraçant le départ des Britanniques sur les plages de Dunkerque.

On compte 1000 figurants composés d'hommes des environs parmi lesquels bon nombre d'anciens militaires ou de policiers se trouvent. 1000 hommes - ce qui suppose autant de costumes. C'est en Pologne que la costumière, Jacqueline Durran, trouva la mine du costume.

Une fois ces hommes vêtus, le vrai exploit n'est pas encore accompli. La séquence voulue retrace donc la retraite des Anglais des plages de Dunkerque. Cette scène doit retracer le chaos vécu à ce moment là, et non les braves soldats quittant vaillamment le front.  Ce que Joe Wright a en tête fait vite blêmir le directeur de la photographie, Seamus McGarvey ; Il souhaite tourner un plan-séquence de 5 min avec la steadicam. Autrement dit tourner en une prise, sans interruption, une scène sur un sol qui plus est instable (la plage, le sable, bien loin de « coquillages et crustacés » ...)  suivant un chemin cependant tout tracé par le réalisateur. La force et l'intelligence de ce film réside en un homme et un seul : la tête pensante de long métrage : Joe Wright. Il peaufine sa scène en créant des petites histoires du côté des soldats afin de rendre crédible les faits se déroulant sous les yeux de l'acteur, James McAvoy, qui sera devant la caméra et qui nous « promènera » sur cette plage où les hommes sont devenus presque aliénés.

Un plan séquence de 5 minutes : probablement le plus long de l'histoire cinématographique.

 

Par Tiffany le 28 juillet 2009.

Secret de tournage du film Reviens-moi

18 janvier 2008 - Reviens-moi séduit 151 229 spectateurs pour sa première semaine d'exploitation en salles

Le grand favori pour les Oscars, Reviens-moi avec Keira Knightley et James McAvoy. Il a séduit 151.229 spectateurs en une semaine.


 

Par zoom-Cinema.fr le 9 janvier 2008.

Dernières réactions sur Reviens-moi

Attention, il est possible que certains commentaires contiennent des révélations sur la fin du film "Reviens-moi" ou sur des éléments clés de celui-ci, donc prudence pour ceux qui n'ont pas encore vu Reviens-moi.

Ce film a 1 commentaire.


       Email

Votre réaction :