Star Wars : Episode 1 - La menace fantôme
Secrets de tournage

Affiche miniature du film Star Wars : Episode 1 - La menace fantôme Affiche du film Star Wars : Episode 1 - La menace fantôme
 


54 %   (208 votes)

Donnez votre avis !

Ciné : 13 octobre 1999

Genres : Aventure, Science-Fiction.
Nationalité : Américain

Secret de tournage du film Star Wars : Episode 1 - La menace fantôme

Secret de tournage du film Star Wars : Episode 1 - La menace fantôme

65 jours de tournage

La menace fantôme a été tourné en 65 jours dans les studios de Leavesden, en Angleterre, et sur les sites de Caserta en Italie ainsi qu'à Tozeur en Tunisie. Résultat : le tournage a duré soit cinq jours de moins que le tout premier Star Wars. A titre indicatif, en 1976, le tournage en Tunisie fut perturbé par la première tempête en cinquante ans. Cet incident fût renouvelé lors du tournage de La Menace Fantôme. La tempête détruisit d'ailleurs une bonne partie des décors et du matériel. A l'origine, les scènes de Tatooine faillirent être tournées au Maroc, mais le réalisateur préféra la lumière et le sable de la Tunisie. D'un point de vue économique, le tournage de l'Episode I a coûté près de 115 millions de dollars, dont 60 utilisés pour les 2000 effets spéciaux. Ces derniers sont une fois de plus signés ILM (Industry Light and magic) : 95% des plans du film ont été remaniés par ordinateurs, seuls 200 plans n'ayant pas été modifiés. La plupart des "personnages virtuels" furent joués par de vrais acteurs afin de faciliter l'interaction avec les autres acteurs, puis ensuite remplacés par des images de synthèse en post-production.

Expérimentations

La menace fantôme marque aussi des avancées technologiques majeures : le tournage a aussi servi d'expérimentations de caméras digitales, ne nécessitant plus de pellicule. Une première. Les rumeurs inhérentes à Internet étaient une fois de plus légion : selon Lucas, 80% des rumeurs qui y circulent sont fausses, et il n'a même pas été nécessaire d'introduire de fausses infos. Avec la prudence et le soin du secret qu'on lui connaît, Lucas a très bien protégé l'intrigue du film a été extrêmement bien protégée, le réalisateur poussant le vice jusqu'à ne donner le texte aux acteurs, qu'après leur arrivée sur le lieu du tournage. Sensible aux remarques sur son pseudo-machisme, George Lucas a confié à des femmes 35 % des rôles. L'attaque des clones confirme cette tendance romantique. George Lucas a pu une fois de plus compter sur ses fans: la première file d'attente a débutée le dimanche 11 avril devant le Chinese Theater sur Hollywood Boulevard.

Et le marketing viral a été une fois de plus efficace : le film aurait remporté avant même sa sortie près de 4 milliards de dollars en achats de droits par les licenciés. Sans oublier un chiffre qui laisse rêveur : 6104, soit le nombre d'articles qui ont été publiés à travers la planète entre septembre 1998, date d'annonce du titre officiel et la mi-mai 1999. Rien que les deux premières semaines de mai 3181 articles sont parus, et ce, sans que LucasFilm n'ai à débourser un centime. Sûr de son pouvoir et de la force commerciale qu'elle représente, Lucasfilm a imposé à 20th Century Fox un contrat historique avec 8% des recettes pour Fox et en dictant ses conditions aux exploitants : le film doit être projeté dans la plus grande salle durant huit semaines. Et les pubs sont interdites durant les deux premières semaines. Pour récompenser ses fanatiques inconditionnels, George Lucas a glissé plusieurs clins d'oeil dans son film : un oil exercé peut ainsi repérer un Chewbacca recyclé en sénateur Wookie, le landspeeder repeint de Luke Skywalker et même dans une scène du Sénat Galactique le E.T de Steven Spielberg.

Par zoom-Cinema.fr le 13 octobre 1999.

Dernières réactions sur Star Wars : Episode 1 - La menace fantôme

Attention, il est possible que certains commentaires contiennent des révélations sur la fin du film "Star Wars : Episode 1 - La menace fantôme" ou sur des éléments clés de celui-ci, donc prudence pour ceux qui n'ont pas encore vu Star Wars : Episode 1 - La menace fantôme.

Ce film a 1 commentaire.


       Email

Votre réaction :