Accueil > The Host > Secrets de tournage

The Host
Secrets de tournage

Affiche miniature du film The Host Affiche du film The Host
 


51 %   (59 votes)

Donnez votre avis !

Ciné : 22 novembre 2006

Genre : Horreur.
Nationalité : Sud-Coréen

Secret de tournage du film The Host

Secret de tournage du film The Host

Premier volet de la saga

Précédé d'excellentes critiques, The Host a connu un joli succès d'estime en France. En Chine c'est un véritable succès. A tel point qu'une suite a été mise en chantier : The Host 2.

Les notes d'intention du réalisateur

La rivière Han
La rivière Han n’arrête jamais de couler au cœur de Séoul. Un jour, une créature inconnue en surgit. Les berges de la rivière jusqu’alors paisibles se transforment en un chaos total. Ce film montre comment un endroit si familier et agréable peut devenir le théâtre d’un énorme désastre en un instant.

La famille
La famille Park mène une vie routinière, gérant un petit snack au bord de la rivière Han, quand un inimaginable malheur lui arrive. Privée de leur vie quotidienne et de leur bonheur, cette famille décide de combattre le monstre. Le film montre comment ces gens ordinaires se transforment en guerriers face à cette créature monstrueuse.

Une lutte à mort
Mais... la créature n’est pas le seul monstre. Pour la famille Park sans ressource et sans moyen, le monde entier est un monstre. La famille commence son combat à main nue. Le film raconte l’histoire de leur lutte désespérée et solitaire.

Une volonté de brouiller les pistes
A première vue, The Host est bien un film de monstre, donc un film de genre, dans la lignée du cinéma hollywoodien mais Bong Joon-ho a cherché à ancrer l'histoire dans le contexte concret de la société coréenne. L'aspect visuel du film est dynamique et divertissant mais l'ambiance globale peut étonner. Par exemple, il existe un conflit entre le genre du film et le réalisme de ce lieu paisible et familial qu'est le bord du fleuve Han : l'apparition soudaine d'une créature inconnue.

Qui est le monstre ?
Le mot "host" est à interpréter dans les deux sens. Le premier est : organisme vivant qui héberge un parasite et l'autre, personne qui offre l'hospitalité, ce qui suggère que l'homme a permis à cette créature de coexister avec lui.

La force des anti-héros
Instinctivement, Bong Joon-ho introduite de l'humour dans ses films. La famille Park fait partie de la classe populaire et vit sans grandes ressources ni moyens, ce qui les rend proches de nous et attachants. Aucun des personnages n'a de don particulier.

Les effets spéciaux
Le directeur des effets visuels est Kevin Rafferty. Dès la pré-production, il a participé aux réunions de l'équipe du film et a assisté aux tournages des scènes où la créature apparaît, afin de pouvoir harmonieusement intégrer les images de synthèse. La maquette de la créature a été fabriquée par la société Weta Workshop, bien connue des amateurs de films de genre depuis leur collaboration avec Peter Jackson sur les effets visuels de la trilogie du Seigneur Des Anneaux et de King Kong.

Influences

Le réalisateur du film The Host nous parle de ses films fétiches. Joon-ho Bong : "si être cinéphile veut dire “dévorer des films”, je n’en suis pas un. Je regarde plusieurs fois les films que j’aime. Quand j’étais à l’école primaire, j’ai adoré Le Salaire De La Peur de Henri-Georges Clouzot que j’ai vu à la télévision. Croix De Fer et La Horde Sauvage de Sam Peckinpah que j’ai vu en version censurée, Papillon et La Grande évasion avec Steve McQueen m’ont également plu. À la fac, je me suis sérieusement plongé dans le cinéma de Hou Hsiao-hsien, le cinéaste taiwanais, de Shohei Imamura et de Kiyoshi Kurosawa. Je me suis dit que ça serait bien d’avoir ce genre de films en Corée."

Par zoom-Cinema.fr le 22 novembre 2006.

Dernières réactions sur The Host

Attention, il est possible que certains commentaires contiennent des révélations sur la fin du film "The Host" ou sur des éléments clés de celui-ci, donc prudence pour ceux qui n'ont pas encore vu The Host.

Soyez le premier à commenter ce film !


       Email

Votre réaction :