Accueil > Aure Atika
 Aure Atika

Aure Atika

Nom : Atika
Prénom : Aure
Date de naissance : 12 juillet 1970
Âge : 49 ans
Site officiel : http://www.aureatika.com/
Nationalité : Français



L'actualité récente de Aure Atika

Biographie

Flash-back : nous sommes le 12 juillet 1970. Naissance d'Aure Atika. Après un stage de clown, la jeune femme navigue dans les milieux parisiens à la mode, écume les castings et, parfois, décroche un rôle. Ainsi peut-on la voir, encore toute jeune fille, dans L'adolescente, de Jeanne Moreau. Peu encline aux études mais très débrouillarde et très branchée, elle travers plusieurs cours de théâtre (Rue Blanche, Cours Florent...) et son physique avantageux lui permet finalement de postuler au rôle de pin-up sur Canal+ pour les petits spots de trente secondes diffusés quotidiennement. Elle décroche ensuite son premier grand rôle en 1991 avec Sam suffit, de Virgine Thévenet, l'itinéraire d'une adolescente qui aimerait bien réussir sa vie mais qui ne sait pas par où commencer. Le film n'est pas un grand succès et voit Aure replonger aussitôt dans l'anonymat. Pas pour longtemps, puisqu'on la retrouve bientôt en animatrice de choc sur Radio Nova, puis rédactrice d'une rubrique dans la revue du même nom et enfin présentatrice, sur Paris Première, de l'émission "Nova", toujours en jumelage avec la fréquence radio. Aure met ensuite sur pied un petit magazine francophone diffusé dans le monde entier, "Au hasard du courrier", écrit par le lectorat qui peut ainsi s'exprimer sur ce qui lui tient à cœur. Revenant par à-coups au cinéma, on la voit surtout dans des courts métrages (Toujours les filles..., Le ravin, Sur le fil, Homo automobilis) et dans des publicités (notamment pour les camembert Cœur de Lion). Le – très – grand public la découvre enfin dans La vérité si je mens !, où elle incarne Karine, la petite amie du tchatcheur Dov (Vincent Elbaz) et Vive la république ! lui permet de transformer l'essai grâce à son rôle de Sabine, la jeune RMIste de charme qui organise les réunions du parti dans son petit studio. Depuis, Aure Atika enchaîne les rôles à bonne allure : mannequin le temps d'un numéro de "Playboy" rendant fou de jalousie Bruno Solo dans Grève party, bimbo de la bande à Bimboland, ou encore femme de ménage plantureuse à l'affucge d'Une vie de prince. En 1999, elle décroche le premier rôle féminin de Trafic d'influence, fliquette un poil hystérique, adepte des arts martiaux et des baffes en série. Aperçue depuis Sur un air d'autoroute à la recherche de l'oreille gauche de Sacha Bourdo, Aure Atika reprend du service dans La vérité si je mens ! 2, dans les bras de Dov cette fois incarné par Gad Elmaleh, et risque d'en surprendre plus d'un en mère célibataire, incertaine et fragile, dans La faute à Voltaire. Par la suite elle joue dans divers styles de films : polar (Le convoyeur), comédie (Comme t'y es belle !, OSS 117  : Le Caire, Nid d'espion) et drame (Versailles).

Les films réalisés :


Filmographie sélective :