Accueil > Jean-François Balmer
 Jean-François Balmer

Jean-François Balmer

Nom : Balmer
Prénom : Jean-François
Date de naissance : 18 avril 1946
Âge : 75 ans
Nationalité : Français



L'actualité récente de Jean-François Balmer

Lorànt Deutsch en prison !

Lorànt Deutsch en prison !
Le 1 février 2010 à 11h27





Biographie

Flash-back : nous sommes à Valangin, en Suisse, le 18 avril 1946. Naissance de Jean-François Balmer. Ce dernier est un enfant des montagnes... et des traditions familiales, qui lui firent suivre, dans un premier temps, des études commerciales. Sans y croire, puisqu'il passait alors son temps libre dans les fôrets locales à déclamer les textes qu'il avait imaginés, et à se joeur des personnages inventés. Sept ans plus tard et alors qu'il a entre-temps été, en dilettante, guide de montagne, il se décide finalement à entamer des études d'art dramatique au Conservatoire de Paris, obtenant le premier accessit, à sa sortie, en 1973, dans la promotion de Daniel Mesguich et Jacques Weber. Au cinéma, l'acteur est d'emblée cantonné à de petits rôles, généralement des types louches ou, quand il a plus de chance, des flics perpétuellement solitaires. Au théâtre, on le voit entre autres dans "Le mariage de Figaro", dans le rôle du comte d'Altaviva. Finalement, en 1984, Jacques Bral lui confie le premier rôle de Polar, celui d'un détective ombrageux, et c'est enfin la reconnaissance du public pour quelqu'un qui n'aura jamais été un jeune premier. Pourtant, faute d'un physique réellement avantageux, Jean-François Balmer reste cantonné aux seconds rôles, et on continue à le voir beaucoup : secrétaire de Deneuve dans L'Africain, Docteur Cottard dans Un amour de Swann, producteur de radio dans Le quart d'heure américain... Préférant nettement le cinéma au théâtre (il joue tout de même dans "Pour un oui, pour un non", de Nathalie Sarraute, en 1987), sa deuxième reconnaissance arrive en 1990 avec une composition bluffante de Louis XVI dans La révolution française. Désormais adoubé “second rôle de luxe du cinéma français” alors qu'il a dépassé les quarante ans, il est le mari d'Emma dans Madame Bovary, l'amant de Claude Chabrol dans Sam Suffit ou Napoléon dans Le radeau de la Méduse. Il tourne également dans un nombre considérable de téléfilms dans les années 90 ("Le héron", "La vérité est un vilain défaut", "Le propre de l'homme"...). Juge dépassé et fatigué dans La dilettante, puis l'oncle Adolphe dans Le temps retrouvé, Jean-François Balmer, souvent distribué dans des films à costumes pour cause de physique “Grand Siècle”, campe également le dramaturge Racine dans Saint-Cyr et un père indigne dans T'aime. Il enchaîne avec la comédie douce-amère Charmant garçon, réalisée par le comédien Patrick Chesnais.

Filmographie sélective :