Accueil > John Cleese
 John Cleese

John Cleese

Nom : Cleese
Prénom : John
Date de naissance : 27 octobre 1939
Âge : 80 ans
Nationalité : Britannique



L'actualité récente de John Cleese

Biographie

Né le 27 octobre 1939 à Weston-Super-Mare dans le Somerset, en Angleterre John Marwood Cleese aurait dû s'appeler John Cheese, comme son grand-père, mais Reginald changea, au moment de rejoindre l'armée en 1915, “Cheese” en “Cleese”, et la modification fut entérinée par les générations suivantes. Il a été élevé par son père Reginald Francis Cleese, représentant en assurances, et sa mère Muriel Cross.

Doué au cricket au point de devenir capitaine de son équipe, John Cleese ressent le démon du spectacle lui titiller la plume assez tôt et se met à écrire ses premiers sketches vers l'âge de 13 ans. Malgré cela, il poursuit très sérieusement son chemin, intègre l'université de Cambridge en 1960 et obtient un diplôme de droit au Downing College. Il rejoint tout de même un groupe de théâtre, les Cambridge Footlights, et fait la connaissance à cette époque de Graham Chapman, un autre futur membre de ce qui deviendra plus tard les Monty Python. L'un des spectacles des Cambridge Footlights ("A Clump of Plinths") fait un tel tabac que sa renommée dépasse les frontières de l'université et le spectacle est joué à Londres en 1963.

Devenu le Cambridge Circus, la compagnie se produit l'année suivante en tournée, de la Nouvelle-Zélande aux Etats-Unis où ils feront même trente-trois représentations à Broadway. A la fin des années 60, John Cleese s'établit définitivement comme auteur et acteur, participant régulièrement aux shows de la BBC "That Was the Week that Was" et "The Frost Report".

En 1969, c'est le début de l'aventure Monty Python. John Cleese et Chapman croisent à la BBC trois anciens d'Oxford, qui sont aussi devenus entre-temps acteurs. Il s'agit de Michael Palin, Eric Idle et Terry Jones. Ces cinq personnages plus Terry Gilliam sont choisis pour animer un show télé censé combler un trou dans la grille. c'est ainsi qu'arrivent les Monty Python et le Flying Circus, l'un des groupes comiques les plus délirants qu'on ait pu voir depuis les Marx Brothers, et qui vont sévir pendant trente ans sous différentes formes, dont quarante-cinq épisodes pour la BBC. On a pu y voir John Cleese au sommet du “nonsense”, tour à tour cuisinier slave intègre au point de se coller une hache dans le crâne à cause d'une fourchette sale, ou en “ministre des Démarches Inutiles” qui ne se déplace qu'à angle droit...

John Cleese commence pourtant au cinéma dans un drame, Interlude de Kevin Billington, dans lequel il tient un quinzième rôle (un attaché de presse pour la télé), et apparaît en 1971 aux côtés de Graham Chapman dans la comédie de Rodney Amateau Le plaisir des dames. John Cleese et les Monty Python rassemblent alors une série de sketches pour le cinéma qui sort un première fois sous le titre Pataquesse, puis, plus tard, La première folie des Monty Python, film qui se finit en apothéose avec la "course des benêts bien nés", où des fils demeurés de banquiers chassent des lapins ligotés à des pieux et doivent franchir un mur en boîte d'allumettes de trois centimètre de haut sans se blesser... Suit pour le groupe – donc pour John Cleese –, Monty Python, Sacré Graal ! en 1975, fantaisie surréaliste sur les Chevaliers de la Table Ronde où le comédien incarne un chevalier justicier qui massacre toute une noce sur un malentendu.

Cette même année, Cleese commence une série télé qui deviendra culte et durera jusqu'en 1979, "Fawlty Towers", où Cleese tient un hôtel avec sa femme, accompagné d'un cuisinier “barcelonais” inénarrable. Il devient ensuite Sherlock Holmes le temps d'une parodie dont il co-écrit le scénario, The Strange Case of the End of Civilization as We Know It, puis retrouve ses cinoques favoris en 1979 pour La vie de Brian, parodie de la vie du Christ où chaque membre du groupe incarnait plusieurs rôles (Cleese n'était pas moins de six personnages !).

L'année suivante, il incarne une autre légende, Robin des Bois, dans le film de Terry Gilliam Bandits, bandits, avec Shelley Duvall et Sean Connery, puis c'est en 1981 qu'il participe à The Great Muppet Caper, le film de Jim Henson mettant en scène ses fameux muppets en vadrouille à Londres pour interviewer une star de la mode.

Autre aventure au sein des Monty Python, Le sens de la vie est une succession de sketches parmi lesquels la fameuse scène au restaurant où un homme explose littéralement pour avoir mangé un chocolat de trop. Ce sera le dernier film où toute la troupe se trouve réunie sous l'appellation Monty Python, et il faudra attendre Erik le Viking en 1989 pour voir la plupart des membres rassemblés à nouveau.

Entre-temps, John Cleese participe à Silverado en 1985, western de Lawrence Kasdan avec Kevin Kline, où notre British préféré joue un shérif.

En 1988, il co-écrit et interprète le méga-succès Un poisson nommé Wanda, avec Jamie Lee Curtis, histoire d'un hold-up surréaliste à Londres. Une aventure cinématographique que le quatuor reconduira de manière un peu moins convaincante en 1997 avec Créatures féroces, comédie foldingue prenant place dans un zoo rempli d'animaux déchaînés.

En 1989, Cleese participe à The Big Picture (avec un tout petit rôle à la clé), où il croise Christopher Guest, membre, de son côté, d'un autre fameux groupe comique, le National Lampoon, équivalent américain (en notoriété) des Monty Python. Enchaînant une foule d'autres rôles, on le voit, traînant invariablement sa haute silhouette blasée et ses airs d'Englishman pincé dans celui du Dr. Waldeman en 1993, dans le Frankenstein de Kenneth Branagh.

Participant à de nombreuses télévisions, voix et autres manifestations audiovisuelles de tout poil, John Cleese reste le plus visible des membres des Monty Python, travaillant autant en Angleterre qu'aux Etats-Unis où sa silhouette de sujet britannique fait merveille.

En 1999, lui incombe de reprendre le rôle de Desmond Llewelyn dans la série des James Bond, le fameux “Q”, chargé d'équiper l'agent en gadgets atomiques. Il devient donc très logiquement “R” dans Le monde ne suffit pas, dix-neuvième épisode des aventures de l'espion anglais.

L'année suivante, il retrouve plusieurs autres monuments du rire en les personnes de Jerry Zucker à la réalisation et Rowan Atkinson (Mister Bean pour les intimes) pour la comédie Rat Race (inédite en France), aventures rocambolesques de millionnaires organisant une course entre Las Vegas et le Nouveau-Mexique pour retrouver un magot caché.

On le voit également en concierge d'hôtel sadique dans la comédie Escapade à New York. Le génial comédien revient ensuite dans l'adaptation des romans à succès de J.K. Rowling, "Harry Potter", avec le premier épisode, Harry Potter à l'Ecole des sorciers, réalisé par Chris Columbus, avec Daniel Radcliffe dans le rôle du bambin à binocles. En 2010 il double également le dessin-animé Planète 51, mettant en scène des extra-terrestres.

Filmographie sélective :