Accueil > Espion(s) > Secrets de tournage

Espion(s)
Secrets de tournage

Affiche miniature du film Espion(s) Affiche du film Espion(s)
 


50 %   (43 votes)

Donnez votre avis !

Ciné : 28 janvier 2009

Genre : Policier.
Nationalité : Français

Secret de tournage du film Espion(s)

Secret de tournage du film Espion(s)

Du journalisme à la caméra


Espion(s)
est mis en scène par un ancien journaliste au cahier du cinéma de 1987 à 2000, Nicolas Saada. Ce n'ets pas la première fois qu'un ancien journaliste passe derrière la caméra, de François Truffaut à Marc Esposito. Avant Espion(s), Nicolas Saada a tourné le court-métrage "Les parallèles" et signé le scénario du téléfilm "Dissonances" de Jérôme Cornuau (2004) mais aussi des films "Leo en jouant dans la compagnie des hommes" d'Arnaud Desplechin et "Les marchands de sable" de Pierre Salvadori. Devant la caméra : Guillaume Canet qui tourne des deux côtés de l'Atlantique, depuis qu'il suit sa nouvelle compagne Marion Cotillard. A ses côtés la très rare Géraldhine Pailhas. La sortie du film a été décalée de fin décembre 2008 à janvier 2009.

Influences

Le réalisateur Nicolas Saada revient sur les influences d'Espion(s) : "ils étaient nombreux. Malgré un budget confortable, Espion(s) ne peut en rien rivaliser avec les très grosses productions comme La Mort Dans La Peau. Nous avons tourné la scène du métro en une journée par exemple, à une caméra. Il fallait styliser au maximum la mise en scène. Disons que j’ai essayé de jouer en permanence sur deux registres : celui psychologique du cinéma français classique, et celui plus direct, plus émotionnel du cinéma anglo- saxon."

Recherches

Le réalisateur Nicolas Saada explique les recherches qu'il a effectué pour préparer le tournage d'Espion(s) : "j’ai lu plusieurs ouvrages sur la Syrie, j’ai aussi fait des recherches sur l’hypothèse d’un explosif liquide utilisé à des fins terroristes. C’était en mars 2006. L’été suivant on interdisait l’embarquement de produits liquides sur les vols à cause d’une alerte majeure en Grande-Bretagne : plusieurs individus avaient tenté d’embarquer de l’explosif liquide dans des vols long courrier. Le souci de ce genre d’explosifs liquides c’est qu’ils peuvent devenir avec le temps indécelables, c’est-à-dire incolore et inodore. Le nitrométhane n’est heureusement pas aussi volatil que ce que l’on voit dans le film, mais il est probable que, très bientôt, on arrive à le raffiner pour qu’il ait la rapidité de la nitroglycérine".

Par zoom-Cinema.fr le 28 janvier 2009.

Dernières réactions sur Espion(s)

Attention, il est possible que certains commentaires contiennent des révélations sur la fin du film "Espion(s)" ou sur des éléments clés de celui-ci, donc prudence pour ceux qui n'ont pas encore vu Espion(s).

Soyez le premier à commenter ce film !


       Email

Votre réaction :